Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Faut-il opérer les métastases surrénaliennes isolées des cancers bronchopulmonaires non à petites cellules ? - 30/03/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2007.04.042 

Olaf Mercier,

Elie Fadel,

Sacha Mussot,

Dominique Fabre,

Olivier Chataigner,

Alain Chapelier,

Philippe Dartevelle

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Introduction

Le traitement des métastases surrénaliennes isolées du cancer bronchopulmonaire n'est pas codifié. Alors que ces métastases étaient considérées comme une contre-indication chirurgicale, des cas cliniques et de petites séries ont été rapportés, montrant une amélioration de la survie après leur résection. Nous rapportons notre expérience et étudions les facteurs qui peuvent influencer les résultats de cette chirurgie.

Méthodes

Entre janvier 1989 et juin 2006, 26 patients ont eu une résection complète d'une métastase surrénalienne isolée après chirurgie d'un cancer bronchopulmonaire non à petites cellules. Parmi les 26 patients, 21 étaient des hommes et 5 des femmes, dont l'âge moyen était de 54 ± 10 ans. Vingt métastases étaient métachrones et 6 synchrones. L'intervalle sans maladie (ISM) médian des patients avec une métastase métachrone était de 13,8 mois (de 4,5 à 60 mois).

Résultats

Les taux de survie globale à 5 et 10 ans étaient de 31 et 21 % respectivement. Le taux de survie sans récidive à 5 ans était de 21 %. En analyses univariée et multivariée, le seul facteur significatif et indépendant prédictif d'une mauvaise survie était un intervalle sans maladie < 6 mois (p = 0,01). Tous les patients avec un intervalle sans maladie < 6 mois sont décédés dans les 2 ans suivant l'intervention. La survie à 5 ans était de 49 % pour les patients atteints d'une métastase surrénalienne isolée plus de 6 mois après la résection pulmonaire. Les thérapies adjuvantes et le stade du cancer primitif pulmonaire n'affectaient pas significativement la survie.

Conclusion

Le traitement chirurgical d'une métastase surrénalienne isolée survenant plus de 6 mois après la résection d'un cancer bronchopulmonaire semble être le traitement de choix pour obtenir des survies prolongées.

Abstract

Summary

Background

No consensus yet governs management of solitary adrenal metastasis of non-small cell lung cancer (NSCLC). Although classically considered incurable, various case reports and small series indicate that surgical treatment may improve long-term survival. The aim of this study was to review our experience and to identify factors that may affect survival.

Methods

From January 1989 through June 2006, 26 patients (21 men and 5 women; mean age: 54 ± 10 years) underwent complete resection of an isolated adrenal metastasis after surgical treatment of NSCLC. The adrenal metastasis was diagnosed at the same time as the NSCLC in 6 patients and subsequently in 20 patients. Median disease-free interval for patients with metachronous metastasis was 13.8 months (range: 4.5 to 60.1 months).

Results

The overall 5- and 10-year survival rates were 31 and 21% respectively. Univariate and multivariate analysis showed that a disease-free interval longer than 6 months was a significant independent predictor of longer survival in patients after adrenalectomy. All patients with a disease-free interval of less than 6 months died within 2 years of surgery. After resection of an isolated adrenal metastasis diagnosed more than 6 months after lung resection, the 5-year survival rate was 49%. Adjuvant therapy and pathological staging of NSCLC did not affect survival.

Conclusion

Surgical resection of subsequent isolated adrenal metastasis with a disease-free interval longer than 6 months can lead to long-term survival in patients with previous complete resection of the primary NSCLC.


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 12-C1

P. 1743-1752 - décembre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude anatomoclinique de la forme lupoïde de la leishmaniose cutanée (16 cas)
  • Abderrahmen Masmoudi, Sonia Boudaya, Narjes Ayadi, Samir Bouassida, Abdelmajid Khabir, Taha Jalel Meziou, Feryel Akrout, Tahia Sallemi, Hamida Turki, Abdelmajid Zahaf
| Article suivant Article suivant
  • Infertilité et séminome testiculaire
  • Mohamed Amine Lakmichi, Lamine Niang, Mohamed Tligui, Olivier Traxer, Olivier Cussenot, Bernard Gattegno, Philippe Thibault, Philippe Sebe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.