Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Utilisation du natalizumab dans la sclérose en plaques : la deuxième révolution thérapeutique - 31/03/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2007.10.004 

Ayman Tourbah

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Points essentiels

Le natalizumab (Tysabri®) est le premier anticorps monoclonal indiqué dans le traitement des formes rémittentes actives de la sclérose en plaques.

Le natalizumab est réservé à l’usage hospitalier.

Une surveillance stricte et rigoureuse est nécessaire afin de détecter les effets secondaires liés à la perfusion du produit, une possible inefficacité du traitement, ou plus rarement des complications infectieuses dont certaines (leucoencéphalite multifocale progressive, par exemple) sont sévères.

Un recueil rigoureux des données d’efficacité et d’intolérance permettra de mesurer l’impact de ce traitement sur l’histoire naturelle de la sclérose en plaques.

Abstract

Key points

Natalizumab (Tysabri®) is the first monoclonal antibody indicated for the treatment of active relapsing-remitting multiple sclerosis.

Natalizumab is reserved for hospital use.

Strict monitoring is necessary to detect side effects associated with the perfusion of the product, possible inefficacy of the treatment, and, more rarely, infectious complications, some of which (for example, progressive multifocal leukoencephalitis) are severe.

Rigorous collection of efficacy and tolerance data will make it possible to assess the impact of this treatment on the natural history of multiple sclerosis.


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 1-C2

P. 81-84 - janvier 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les nouvelles frontières de la sclérose en plaques
  • Christian Confavreux
| Article suivant Article suivant
  • Pyélite incrustante : un diagnostic précoce facilite la prise en charge conservatrice
  • Paul Meria, Paul Jungers

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.