Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le cancer et les comorbidités cardiovasculaires sont associés à la mortalité chez les patients BPCO - 05/01/20

Doi : 10.1016/j.rmra.2019.11.070 
E.H. Ouaalaya 1, , A. Bernady 2, J. Casteigt 3, J.M. Dupis 4, C. Nocent-Eijnaini 5, M. Sabatini 5, L. Falque 6, F. Le Guillou 7, L. Nguyen 8, A. Ozier 8, M. Molimard 9, C. Raherison-Semjen 1
1 Université de Bordeaux, INSERM, Bordeaux Population Health Research Center, équipe : EPICENE, UMR1219, Bordeaux, France 
2 Centre de réhabilitation Toki-Eder, Cambo-Les-Bains, France 
3 Cabinet médical, Saint-Médard-En-Jalles, France 
4 Cabinet médical, Pessac, France 
5 CHG de la côte Basque, Bayonne, France 
6 Cabinet médical, Bordeaux, France 
7 Pneumopôle Aunis, La Rochelle, France 
8 Clinique Saint-Augustin, Bordeaux, France 
9 Pharmaco-epidémiologie U1219, université de Bordeaux, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les causes de mortalité chez les patients BPCO sont de reconnaissance récente et incomplète. Le risque de mortalité chez les patients BPCO est influencé par l’âge, la sévérité de l’obstruction bronchique et les comorbidités. Cependant, l’impact des comorbidités semble varier entre les patients BPCO. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’impact des symptômes, des fonctions pulmonaires et des comorbidités sur la mortalité chez les patients BPCO dans le cadre de la cohorte PALOMB.

Méthodes

Les patients BPCO (VEMS/CVF<70 % post-BD) ont été inclus depuis le 01/01/2014 par leur pneumologue par web questionnaire. Les variables suivantes ont été recueillies : âge, sexe, l’IMC, la sévérité de la BPCO (VEMS), la dyspnée (mMRC), la fréquence des exacerbations, la distension thoracique (évaluée par VR/CPT>130 %), les traitements inhalés et 23 comorbidités. Après quatre ans de suivi, les données sur leur statut vital (au 1er janvier 2018) ont été obtenues en utilisant le répertoire national d’identification des personnes physiques. Des analyses univariées et multivariées ont été réalisées pour étudier les déterminants associés à la mortalité chez les patients BPCO.

Résultats

Au total, 2653 patients (66 ans, 64,3 % d’hommes) ont été inclus. Selon GOLD 2019, la sévérité de la BPCO était principalement représentée par 2 groupes : GOLD A, grade II (21,6 %) et GOLD B, grade II (19 %). En analyse univariée, les patients BPCO étaient plus souvent des hommes, plus âgés. Ils avaient plus de toux chronique, de distension thoracique (82,6 % vs 70 %), plus d’exacerbations fréquentes, et une dyspnée plus sévère que les patients vivants (74 % vs 55,4 %). Un VEMS bas était également associé à un risque élevé de mortalité. Le cancer (toute cause) (32,5 % vs 16,4 %), la cardiopathie ischémique et le trouble de rythme étaient significativement associés à la mortalité. L’analyse multivariée ajustée confirme que le cancer (HR [IC95 %] : 2,64[2,02–3,45]) ; l’âge (HR [IC95 %] : 1,9[1,48–2,45]) ; le VEMS bas (HR [IC95 %] : 1,74[1,31–2,32]) ; l’athérome (HR [IC95 %] : 1,71[1,11–2,62]) ; l’insuffisance cardiaque gauche (HR [IC95 %] : 1,63[1,03–2,59]) ; la dyspnée (HR [IC95 %] : 1,63[1,23–2,16]) ; la distension thoracique (HR [IC95 %] : 1,51[1,13–2]) et la dépression (HR [IC95 %] : 1,5[1,07–2,09]) étaient associés à la mortalité chez les patients BPCO.

Conclusion

Le cancer et les comorbidités cardiovasculaires contribuent à l’augmentation de la mortalité chez les patients BPCO, en plus des critères connus en rapport avec la sévérité de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 12 - N° 1

P. 41-42 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ciliopathie au cours de la BPCO : altérations de la fonctionnalité et de la différenciation ciliaire
  • J. Ancel, R. Belgacemi, Z. Diabasana, M. Dewolf, A. Bonnomet, M. Polette, G. Deslée, J.M. Perotin, V. Dormoy
| Article suivant Article suivant
  • Le test Mini-Nutritional Assessment (MNA) prédit la déplétion de la masse maigre des patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive
  • K. Kchaou, R. Kammoun, A. Krid, D. Masmoudi, A. Haddar, I. Kammoun, K. Masmoudi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.