Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Artérite à cellules géantes : de la physiopathologie aux nouvelles cibles thérapeutiques - 10/01/20

Giant cell arteritis: From pathogenesis to new therapeutic targets

Doi : 10.1016/j.banm.2019.10.016 
M. Samson a, b, , H. Greigert a, b, T. Ghesquiere a, b, B. Bonnotte a, b
a Service de médecine interne et immunologie clinique, CHU de Dijon Bourgogne, hôpital François Mitterrand, 21000 Dijon, France 
b Inserm, EFS BFC, UMR1098, université Bourgogne-Franche Comté, 21000 Dijon, France 

Auteur correspondant. Service de médecine interne et immunologie clinique, CHU François Mitterrand, 2, boulevard Mal de Lattre de Tassigny, 21000 Dijon, France.Service de médecine interne et immunologie clinique, CHU François Mitterrand2, boulevard Mal de Lattre de TassignyDijon21000France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’artérite à cellules géantes (ACG) est la plus fréquente des vascularites de l’adulte. Il s’agit d’une vascularite granulomateuse, affectant les vaisseaux de gros calibre et survenant chez les patients de plus de 50 ans. La pierre angulaire du traitement de l’ACG reste à l’heure actuelle la corticothérapie, débutée entre 0,7 et 1mg/kg/j en fonction de l’existence de complication(s) ischémique(s). Ce traitement est très efficace, mais son sevrage est difficile, car associé à la survenue de rechutes qui contribuent à le poursuivre et à augmenter le risque de complications iatrogènes. Ainsi, des stratégies d’épargne en corticoïdes doivent être développées. Des progrès majeurs ont été réalisés dans la compréhension de la physiopathologie de l’ACG ces dernières années. Le facteur déclenchant reste à ce jour inconnu, mais les mécanismes conduisant à l’inflammation granulomateuse de la paroi vasculaire et à son remodelage, source des complications ischémiques de l’ACG, sont de mieux en mieux connus et ont permis l’émergence de nouvelles cibles thérapeutiques, en particulier le blocage de l’activation du lymphocyte T, l’inhibition de la signalisation de l’interleukine-6 (IL-6), de l’IL-12/23 ou de l’IL-1β et dans un futur proche un meilleur contrôle du remodelage vasculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Giant cell arteritis (GCA) is the most common vasculitis in adults. GCA is a granulomatous large-vessel vasculitis involving the aorta and its major branches in people>50 years. Glucocorticoids (GC) remain the cornerstone of GCA treatment. Prednisone is usually started at 0.7 or 1mg/kg/day depending on the occurrence of ischemic complications. GC is very efficient but relapses often occur when the dose is tapered so that the risk of GC-related side effects increases. That is the main reason why GC-sparing strategies have to be developed to improve GCA-patient care. The pathogenesis of GCA is not fully understood but major advances have been achieved in the recent years. Although the trigger of GCA is still not identified, several mechanisms inducing granulomatous inflammation of the arterial wall and vascular remodeling leading to the occurrence of ischemic events have been deciphered. Thanks to these advances, new therapeutic targets have emerged such as blockade of T cell activation or inhibition of the interleukin-6 (IL-6), IL-12/23 or IL-1β pathways and in the next future strategies to better prevent vascular remodeling.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Artérite à cellules géantes, Ustékinumab, Abatacept

Keywords : Giant cell arteritis, Ustekinumab, Abatacept


Plan


 Séance du 8 octobre 2019.


© 2019  l'Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 204 - N° 1

P. 18-28 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Progrès majeurs dans les vascularites
  • L. Guillevin
| Article suivant Article suivant
  • Traitement de l’artérite de Takayasu : place de l’imagerie dans l’exploration de la maladie et conséquences interventionnelles
  • T. Mirault

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.