Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Ponction-biopsie hépatique : techniques, incidents, accidents - 10/01/20

[7-010-A-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(19)92312-6 
J.-F. Cadranel a, , J.-B. Nousbaum b
a Service d'hépato-gastro-entérologie et de nutrition, Centre hospitalier Laennec, boulevard Laennec, 60100 Creil, France 
b Service d'hépato-gastro-entérologie, Centre hospitalier universitaire la Cavale-blanche, boulevard Tanguy-Prigent, 29609 Brest cedex, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 11 janvier 2020

Résumé

L'examen anatomopathologique d'un fragment de foie obtenu par ponction-biopsie hépatique (PBH) reste un élément essentiel pour le diagnostic de nombreuses maladies du foie. Les modalités de réalisation de la PBH se sont modifiées au cours des 20 dernières années du fait notamment du développement de l'utilisation de l'échographie abdominale et de l'utilisation des moyens non invasifs d'évaluation de la fibrose hépatique. La PBH est un geste invasif, non exempt de complications, pour lequel le bénéfice individuel pour le patient doit être mis en balance avec les risques possibles de cet examen. La PBH reste indiquée lorsque le bénéfice des renseignements escomptés dépasse les risques de l'examen, lorsqu'un diagnostic est nécessaire, lorsque l'établissement d'un pronostic ne peut être obtenu autrement que par l'examen anatomopathologique du foie, enfin lorsqu'une décision thérapeutique dépend des résultats anatomopathologiques. Les contre-indications absolues à une PBH par voie transpariétale sont l'absence de coopération du patient et l'existence de troubles de l'hémostase notamment. Les principales indications de la PBH ont évolué avec le temps. Le nombre de PBH est passé de 16 000 en 1997 à moins de 9000 en 2009. La PBH n'est plus utilisée depuis l'universalisation du traitement des patients atteints d'hépatite chronique C du fait de la fiabilité des outils non invasifs destinés à l'évaluation de la fibrose hépatique. La PBH peut être utile lorsqu'il existe une comorbidité et/ou en cas de discordance dans l'évaluation de la fibrose entre les tests sériques et l'élastométrie. La PBH reste très utile en cas d'hépatite chronique B pour apprécier les lésions nécro-inflammatoires et de fibrose, cependant, l'évaluation non invasive de la fibrose est mieux validée dans cette indication. La PBH reste indispensable au diagnostic de stéatohépatite non alcoolique et d'hépatite auto-immune. Une surveillance dans les 4 à 6heures succédant la PBH est indispensable, 90 % des complications de la PBH survenant dans ce délai. Les complications fréquentes de la PBH sont les douleurs abdominales cédant le plus souvent aux antalgiques de palier 1 et le malaise vagal. Les complications majeures sont l'hémorragie intrapéritonéale, l'hématome, la péritonite biliaire, la perforation d'un organe creux et le pneumothorax, tous diminués par l'utilisation d'un guidage échographique. Le risque de décès reste faible et est lié exclusivement aux complications hémorragiques. La fréquence des complications sévères augmente avec le nombre de passages. La persistance d'une douleur importante, son intensité, doivent conduire à la réalisation rapide d'un bilan sanguin et d'une échographie abdominale pour déterminer le type de complications.


Mots-clés : Ponction-biopsie hépatique par voie transpariétale, Ponction-biopsie hépatique par voie transjugulaire, Hémopéritoine, Complications hémorragiques, Hépatite B, Hépatite C, Maladie chronique du foie


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.