Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ischémie cérébrale retardée : diagnostic et prévention - 11/01/20

Delayed cerebral ischemia: Diagnosis and prevention

Doi : 10.1016/j.anrea.2019.11.016 
Baptiste Bouchier 1, 2, Thomas Ritzenthaler 1, Anne-Claire Lukaszewicz 1, 3, , Baptiste Balança 1, 4
1 Hospices civils de Lyon, hôpital neurologique, service d’anesthésie réanimation, 59, boulevard Pinel, 69500 Bron, France 
2 Université de Lyon, CREATIS Unité CNRS UMR 5220–Inserm U1206, 69100 Villeurbanne, France 
3 Université de Lyon/bioMérieux, hospices civils de Lyon/hôpital E. Herriot, EA 7426 PI3 (Pathophysiology of Injury-induced Immunosuppression), 69437 Lyon cedex 03, France 
4 Université de Lyon, Centre de recherche en neurosciences de Lyon, équipe TIGER, U1028, UMR5292, 69500 Bron, France 

Anne-Claire Lukaszewicz, Hospices civils de Lyon, hôpital neurologique, service d’anesthésie réanimation, 59, boulevard Pinel, 69500 Bron, France.Hospices civils de Lyon, hôpital neurologique, service d’anesthésie réanimation59, boulevard PinelBron69500France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’ischémie cérébrale retardée (ICR) reste une complication fréquente et dramatique de l’hémorragie méningée anévrismale, dont l’incidence, élevée avant le onzième jour post-saignement, impose une surveillance continue. Le diagnostic clinique d’une anomalie de perfusion avec un déficit neurologique peut être rendu difficile chez les patients qui ont des troubles de la conscience. La surveillance clinique seule est à risque de diagnostic trop tardif pour une prévention efficace de la lésion cérébrale définitive. Une approche multimodale pour un diagnostic précoce du risque d’ICR peut associer le Doppler transcrânien, de l’électrophysiologie, de l’oxymétrie ou du métabolisme cérébral, ou encore un biomarqueur plasmatique, qui devra être confirmé par une imagerie de perfusion. Cette difficulté diagnostique reflète la complexité des mécanismes à l’origine de l’ICR que les études expérimentales ont bien mis en évidence. En accord avec cette complexité, différentes stratégies de prévention thérapeutique ont ciblé la spasticité vasculaire, l’inflammation, l’agrégation plaquettaire, le métabolisme cérébral, ou l’élimination du sang dans les espaces sous-arachnoïdiens. Les résultats inconstants des études cliniques ont confirmé la complexité de la lésion d’ICR. La nimodipine reste le seul traitement préventif recommandé avec un impact sur le devenir neurologique. Plus récemment, l’antagoniste du récepteur à l’endothéline semblait efficace sur la vasomotricité des artères cérébrales sans amélioration du devenir neurologique. Les prochaines études cliniques devraient préciser l’intérêt des inhibiteurs des phosphodiestérases ou du drainage du liquide céphalorachidien. Là encore, une approche multimodale des thérapeutiques devrait permettre la prévention optimale de cette complication redoutable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Delayed cerebral ischemia (DCI) remains a frequent and dramatic adverse evolution after aneurysmal subarachnoid haemorrhage, with the highest incidence before the eleventh day after bleeding that imposes continuous neurological monitoring during this period. The clinical diagnosis of altered cerebral perfusion causing neurological deficit may be difficult in comatose or sedated patients. The clinical examination may be limited for diagnosis of new neurological abnormalities and indeed tardy for efficient prevention of definitive cerebral ischemia. A multimodal approach of DCI detection may associate transcranial Doppler (TCD), electrophysiology, cerebral oximetry and metabolism monitoring, or plasma protein biomarker, which must be finally confirmed by perfusion imaging. Such challenge to DCI diagnosis reflects the complexity of the underlying mechanisms of the disease that have been described in experimental investigations. According to this complexity, the different prevention strategies have targeted vessels spasticity, inflammation, platelet aggregation, cerebral metabolism or clearance of blood from subarachnoid spaces. The heterogeneous findings of clinical trials also reflected the complexity of DCI cerebral lesion. Actually, nimodipine remains the only recommended prevention for DCI with an impact on neurological outcome. Recently, the endothelin receptor antagonists showed some effectiveness on cerebral arterial vasospasm, but without any sign of improved neurological outcome. Future clinical trails should precise the interest of phosphodiesterase inhibitors or the drainage of bloody cerebrospinal fluid. Again, a multimodal therapeutic strategy should enable the optimal prevention for such dramatic adverse outcome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vasospasme, Hémorragie sous-arachnoïdienne, Déficit neurologique, Doppler transcrânien, Endothéline, Inhibiteurs phosphodiestérase

Keywords : Vasospasm, Subarachnoid haemorrhage, Neurological deficit, Transcranial Doppler, Endothelin, Phospodiesterase inhibitors


Plan


© 2019  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 6 - N° 1

P. 103-114 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • AVC ischémique de la circulation antérieure : place de la thrombectomie. Quelle gestion anesthésique ?
  • Russell Chabanne, Marc Begard, Mikael Mazighi, Benjamin Maïer
| Article suivant Article suivant
  • Traumatisé crânien au bloc opératoire : hiérarchiser, monitorer ?
  • Pierre Bouzat, Thomas Geeraerts, Claire Dahyot-Fizelier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.