Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Spécificités de la prise en charge anesthésique de la thrombectomie mécanique dans l’accident vasculaire cérébral ischémique - 11/01/20

Specificities of the anaesthetic management of mechanical thrombectomy in ischemic stroke

Doi : 10.1016/j.anrea.2019.11.006 
Arnaud Valent 1, 2, Benjamin Chousterman 1, 2, Etienne Gayat 1, 2,
1 AP–HP Nord, département d’anesthésie–réanimation, DMU Parabol, Paris, France 
2 UMR-S 942, MASCOT, Inserm, Paris, France 

Etienne Gayat, AP–HP Nord, département d’anesthésie–réanimation, DMU Parabol, Paris, France.AP–HP Nord, département d’anesthésie–réanimation, DMU ParabolParisFrance

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La thrombectomie mécanique (TM) a montré son efficacité dans la prise en charge à la phase aiguë des accidents ischémiques cérébraux (AIC), en complément de la thrombolyse intraveineuse ou à sa place (en cas de contre-indication). Ce geste peut être réalisé sous anesthésie locale, plus ou moins associée à une sédation consciente (AL/SC), ou sous anesthésie générale (AG). Les effets hémodynamiques délétères des agents anesthésiques et le temps de réalisation de l’AG sont classiquement mis en avant pour expliquer pourquoi l’AG serait associée à un mauvais pronostic fonctionnel. À ce jour, aucun des éléments de la littérature ne permet de privilégier l’une ou l’autre des stratégies anesthésiques pour l’ensemble des patients éligibles à une TM. Plutôt que d’opposer AL/SC et AG, il convient de choisir la méthode d’anesthésie de manière pluridisciplinaire et personnalisée, en fonction de facteurs de risque individuels et de la performance technique de l’opérateur. Dans tous les cas, une attention particulière doit être portée à l’hypotension artérielle qui doit être prévenue, à défaut corrigée rapidement, tant que l’occlusion artérielle persiste. Enfin, après la TM, la pression artérielle doit probablement être abaissée pour prévenir les lésions de reperfusion, en particulier en cas de reperfusion complète.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Mechanical thrombectomy (MT) has been shown to be effective in the management of acute ischemic stroke (AIS), in addition to intravenous thrombolysis or not (in the case of contraindication). This procedure can be performed with local anaesthesia, possibly associated with conscious sedation (LA/CS), or with general anaesthesia (GA). The deleterious hemodynamic effects of anaesthetic agents and the time to induce GA are often highlighted to explain why GA could be associated with poor functional outcomes. To date, there are no data allowing practitioners to favour one approach over the other for all stroke patients eligible to MT. Rather than opposing LA/CS and GA, anaesthesia should be chosen in a multidisciplinary and personalised way, based on the assessment of individual risk factors and the technical performance of the operator. In all cases, particular attention should be paid to low blood pressure, which should be prevented, or promptly corrected, as long as the occlusion persists. Finally, blood pressure after MT should probably be lowered to prevent reperfusion injuries, especially in the case of complete reperfusion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : AVC, Thrombectomie mécanique, Anesthésie générale, Sédation, Hypotension artérielle, Hémodynamique, Pronostic fonctionnel

Keywords : Acute ischemic stroke, Mechanical thrombectomy, General anaesthesia, Sedation, Arterial hypotension, Haemodynamics, Functional outcome


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 6 - N° 1

P. 28-38 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’anesthésie-réanimation à Lariboisière
  • Etienne Gayat, Benjamin Chousterman, Benoît Plaud, Alexandre Mebazaa
| Article suivant Article suivant
  • La vie après la réanimation
  • Anaïs Caillard, Etienne Gayat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.