Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Délirium en réanimation : épidémiologie et prise en charge - 11/01/20

Epidemiology and management of delirium in critical care

Doi : 10.1016/j.anrea.2019.11.008 
Gérald Chanques 1, 2, , Clément Monet 1, 2, Zied Hajjej 3, Audrey de Jong 1, 2, Océane Garnier 1, Yassir Aarab 1, 2, Samir Jaber 1, 2
1 CHU de Montpellier, hôpital Saint-Éloi, département d’anesthésie réanimation (DAR), 34295 Montpellier cedex 5, France 
2 Université de Montpellier, PhyMedExp, Inserm, CNRS, 34295 Montpellier cedex 5, France 
3 Hôpital militaire de Tunis, département d’anesthésie réanimation, 1008 Montfleury, Tunis, Tunisie 

Gerald Chanques, Centre hospitalier universitaire de Montpellier, hôpital Saint-Éloi, département d’anesthésie-réanimation (DAR), 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France.Centre hospitalier universitaire de Montpellier, hôpital Saint-Éloi, département d’anesthésie-réanimation (DAR)80, avenue Augustin-FlicheMontpellier cedex 534295France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La confusion mentale (« delirium » pour les Anglo-Saxons) concerne un tiers des patients hospitalisés en réanimation/soins intensifs adultes. Il s’agit d’une dysfonction cognitive polymorphe avec une composante obligatoire : le déficit de l’attention. Si ce trouble est absent, on ne peut pas parler stricto sensu de confusion, et la prise en charge thérapeutique n’est pas la même. Des outils diagnostiques sont validés dans plusieurs langues, dont le français, aidant à la prise en charge de ce trouble souvent déconcertant pour les équipes de soin comme pour les familles. La confusion mentale est un symptôme au même titre que la douleur ou la fièvre, sa présence doit faire chercher une étiologie « organique » de principe. Ainsi, la pierre angulaire du traitement préventif et curatif est le dépistage des processus pathologiques conduisant à la perturbation du fonctionnement cérébral : sepsis, déficit d’apport cérébral en oxygène, désordres hydroélectrolytiques, toxiques (sédatifs, analgésiques, antibiotiques, anticholinergiques…). Le traitement curatif étiologique prend le temps de la correction de ces processus pathologiques. Le traitement symptomatique consiste à prévenir les conséquences de l’agitation si elle est présente (chute, auto-ablation de matériel) et à diminuer les symptômes s’ils sont source de souffrance (anxiété, hallucinations, délire). Les thérapeutiques non-pharmacologiques ont leur place pour optimiser le confort. La mobilisation active précoce pourrait réduire la survenue de confusion, si elle est intégrée à une prise en charge globale de minimisation de la sédation. La confusion fait l’objet de nombreuses recherches car elle est associée à des dysfonctions cognitives persistantes à long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Delirium (“mental confusion” in French) occurs in one third of adult intensive care unit (ICU) patients. It is a polymorphic cognitive dysfunction but with a mandatory feature: inattention. If this feature is absent, this is not a delirium, and its management is different. Diagnostic tools have been validated in many languages including French, to help managing this disorder that is frequently disconcerting for bedside clinicians as well as for the patient's family. Delirium is a symptom on the same way as pain or fever. When present, it should lead to investigate any organic aetiology. Thus, the cornerstone regarding the preventive and curative treatment of delirium is the detection of all pathological processes disturbing the cerebral functioning: sepsis, lack of oxygen transport to the brain, hydroelectrolytic disorders, toxics (sedatives, analgesics, antibiotics, anticholinergic drugs…). The curative etiological treatment requires the time needed for the improvement of all underlying pathological processes. The symptomatic treatment helps preventing the consequences of potential agitation (falling, self-removal of devices) and reducing associated symptoms if those are distressful for the patient (anxiety, hallucinations, delusion). Non-pharmacological interventions could help improving patient's comfort. Early active mobilisation could reduce the occurrence and duration of delirium if it is integrated in a global approach regarding the minimisation of sedation. Delirium is associated with long-term cognitive dysfunctions giving rise to many ongoing studies to better manage this complex disorder in the ICU setting.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Confusion mentale, Encéphalopathie, Agitation, Réanimation, Soins intensifs, Sédation

Keywords : Delirium, Encephalopathy, Agitation, Critical care, Intensive care unit, Sedation


Plan


© 2019  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 6 - N° 1

P. 82-89 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méningites aiguës communautaires : conséquences lésionnelles et monitorage cérébral
  • Ségolène Mrozek, Damien Bouvier, Claire Dahyot-Fizelier
| Article suivant Article suivant
  • Conséquences infectieuses des lésions cérébrales aiguës
  • Marwan Bouras, Karim Asehnoune, Antoine Roquilly

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.