Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Blast, lésions par explosion - 13/01/20

[36-725-D-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(19)88818-7 
T. Martinez, MD , M. Boye, MD, N. Py, MD, A. Swiech, MD, M. Boutonnet, MD, P. Pasquier, MD, PhD
 Fédération d'anesthésie, réanimation, bloc, brûlés et urgences, Hôpital d'instruction des Armées Percy, 2, rue du Lieutenant-Raoul-Batany, 92140 Clamart, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 14 janvier 2020

Résumé

Le terme de « blast » est utilisé pour désigner les lésions anatomiques et le syndrome clinique provoqués par l'exposition de l'organisme aux effets d'une onde de choc résultant d'une explosion. Une explosion est une réaction chimique exothermique qui transforme, en un temps très court, un corps liquide ou solide en gaz, avec schématiquement trois composantes : l'onde de choc, le souffle et la chaleur. Selon le milieu ambiant au sein duquel se propage l'onde de choc, on distingue des blasts en milieux aériens, liquides ou solides. Les explosions peuvent être le résultat d'accidents domestiques ou industriels mais sont désormais le plus souvent le fait d'actes de terrorisme ou de guerre, avec des lésions de blast à l'origine de lésions physiques et psychologiques sévères. Les lésions causées par l'explosion sont divisées en quatre catégories de lésions liées à une onde de choc : primaires, secondaires, tertiaires et quaternaires, voire quinquénaires. Une victime d'explosion à proximité de la source explosive est brûlée, en choc hémorragique sur amputations de membre, hypoxique par blast pulmonaire ou pneumothorax, victime de polycriblage et de lésions par projection. À distance, les blessés peuvent ne présenter que des lésions tympaniques et projectilaires. La dangerosité de ces dernières ne dépend pas tant de la taille des projectiles (pneumothorax compressif, lésion vasculaire ou plaie crânio-cérébrale par exemple) et des victimes décédées peuvent donc être découvertes très à distance de l'explosion : la sévérité de la lésion prime sur son mécanisme. En cas de victimes multiples, la chaîne de soins est souvent saturée et désorganisée à la phase initiale à cause de l'afflux massif de blessés, avec beaucoup de victimes peu sévères : un triage préhospitalier adapté est indispensable.


Mots-clés : Explosion, Blast, Polytraumatisme, Onde de choc, Triage, Polycriblage


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.