Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie par résonance magnétique du poumon : techniques et applications - 16/01/20

[32-315-A-25]  - Doi : 10.1016/S1879-8535(19)91652-7 
G. Dournes a, b, c, d, e, , F. Laurent a, b, c, d, e
a Université de Bordeaux, Centre de recherche cardiothoracique de Bordeaux, U1045, CIC 1401, 33000 Bordeaux, France 
b Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), Centre de recherche cardiothoracique de Bordeaux, U1045, CIC 1401, 33000 Bordeaux, France 
c Service d'imagerie thoracique et cardiovasculaire, CHU de Bordeaux, CIC 1401, 33600 Pessac, France 
d Service des maladies respiratoires, CHU de Bordeaux, CIC 1401, 33600 Pessac, France 
e Service d'exploration fonctionnelle respiratoire, CHU de Bordeaux, CIC 1401, 33600 Pessac, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 17 janvier 2020

Résumé

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) pulmonaire a bénéficié d'avancées technologiques qui rendent possible son utilisation dans le soin courant. Ainsi, cette modalité d'imagerie fait partie des recommandations de la Haute Autorité de santé pour le suivi de routine des patients atteints de mucoviscidose. Il est donc nécessaire de connaître les principales techniques et leur intérêt dans l'évaluation des pathologies pulmonaires bronchiques, interstitielles ou en cancérologie. Les séquences à temps d'écho ultracourt permettent d'obtenir des informations morphologiques comparables à celles de la tomodensitométrie. L'IRM permet de pouvoir ajouter des données de caractérisation tissulaire à l'aide de contrastes spontanés simples tels qu'une pondération T1, T2 ou de diffusion. Ces contrastes permettent, au-delà de la simple morphologie des lésions, de mieux caractériser les phénomènes inflammatoires utiles à la décision thérapeutique et son suivi. Les séquences de ventilation et de perfusion permettent d'obtenir des informations sur les petits vaisseaux et les petites voies aériennes au-delà de la résolution spatiale des imageries actuelles. Des analyses visuelles et surtout quantitatives automatisées sont disponibles, afin d'améliorer l'objectivité des évaluations et leur reproductibilité. Les champs d'application ne se limitent plus à l'heure actuelle à la seule cancérologie, mais concernent désormais l'ensemble des pathologies pulmonaires, que ce soit les maladies des voies aériennes ou les pathologies infiltrantes diffuses.


Mots-clés : IRM pulmonaire, Mucoviscidose, Asthme, BPCO, Cancer pulmonaire, Pneumopathie infiltrante diffuse


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.