Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Management of chronic testicular pain due to thoracolumbar junction syndrome: A pilot study - 22/01/20

La prise en charge de la douleur testiculaire chronique due a un syndrome de charniere thoraco-lombaire : étude pilote

Doi : 10.1016/j.purol.2019.12.002 
F. Aoun a, b, , E. Malek c, D. Kazan b, S. Albisinni d, A. Peltier a, R. Bollens e, T. Roumeguère d
a Urology department, Institut Jules Bordet, Université Libre de Bruxelles, Brussels, Belgium 
b Urology department, Hôtel Dieu de France, Université Saint-Joseph, Lebanon 
c Osteopathic Medicine department, Levant Hospital, Lebanon 
d Urology department, Cliniques Universitaires de Bruxelles, hôpital Erasme, Université Libre de Bruxelles, Brussels, Belgium 
e Urology department, Centre Hospitalier de Wallonie picarde, Belgium 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 22 janvier 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

Introduction

Thoracolumbar dysfunction (TLD) had been evoked as a possible etiology of chronic testicular pain. Our study investigated the efficacy of osteopathic diagnosis and treatment of TLD in men with chronic testicular pain.

Methods

Patients suffering from testicular pain were examined for thoracolumbar dysfunction and enrolled in a prospective trial if they have both conditions. Following standardized examination, all patients were prescribed 1 to 3 osteopathic treatment sessions, usually at weekly interval. Treatment success was evaluated using the Visual Analog scale and durability was assessed by regular follow-up. Patient satisfaction was also assessed. Comparison of pain improvement was done using Wilcoxon matched-pairs signed-ranks test. Logistic regression was used to assess for risk factors of success. A P<0.001 was used for significance.

Result

Out of 62 patients enrolled, 41 patients (median age 32 years, IQR 24–37) were suffering from chronic testicular pain and TLD. 37 of the 41 participants completed the treatment and follow-up according to the plan. Patients underwent a median of 2 osteopathic treatment sessions (range 1–3). Overall, pain disappeared completely in 25 patients (67.5%) and improvement was noted in 7 patients (18.9%). After initial improvement, two patients experienced relapse at their last visit (5.4%). Five patients (13.5%) had no improvement of their symptoms after osteopathic treatment. Statistically, improvement was significant with a P<0.001 and on logistic regression, site of pain and duration of pain were the sole predictors of failure.

Conclusion

TLD is a pathology that should be considered in the differential diagnosis in patients with chronic testicular pain and osteopathic manipulation of the spine appears to be an effective treatment option.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La douleur testiculaire chronique peut être un symptôme d’un dérangement intervertébral minime au niveau de la charnière thoraco-lombaire. Le but de notre étude est d’examiner l’efficacité à moyen terme d’une manipulation ostéopathique particulière de la colonne vertébrale sur la douleur testiculaire.

Méthodes

Les patients souffrant d’une douleur testiculaire chronique ont été examinés à la recherche des critères d’un syndrome de charnière thoraco-lombaire. Les patients répondants aux critères du diagnostic ont bénéficié d’une manipulation ostéopathique vertébrale par un médecin expérimenté avec une évaluation de la douleur par l’échelle visuelle analogique avant la session, juste après la session et à chaque mois par la suite. La satisfaction du patient a été également examinée. La comparaison a été faite en utilisant le test de Wilcoxon et les facteurs prédicteurs ont été étudiés grâce à une étude multivariée.

Résultat

Sur les 62 patients examinés, 41 patients répondaient aux critères diagnostic et 37 patients ont été inclus. La douleur a disparu complètement chez 67,5 % des patients et une amélioration a été notée chez 18,9 %. Deux patients ont rechuté par la suite (5,4 %). La douleur a persisté chez 13,5 % des patients. Les facteurs prédicteurs de rechute et de non-amélioration étaient une durée prolongée des symptômes et une douleur limitée à la paroi scrotale.

Conclusion

La douleur testiculaire chronique est souvent due à un dérangement intervertébral minime et répond bien à une manipulation ostéopathique vertébrale bien conduite.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Orchialgia, Testicular pain, Vertebral, Thoraco-lumbar syndrome, Maigne syndrome

Mots clés : Orchialgie, Douleur testiculaire, Manipulation ostéopathique, Vertébrale, Syndrome de Maigne, Dérangement intervertébral minime, Charnière thoraco-lombaire


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.