Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparison of a standard locking screw versus a double-threaded cortical compression screw for fixation of die-punch fragments in distal radius fractures with volar plating - 23/01/20

Comparaison de vis verrouillée standard versus vis à compression à double pas pour l’ostéosynthèse de fragments die-punch dans les fractures de l’extrémité distale du radius

Doi : 10.1016/j.hansur.2019.10.195 
C. Muccioli, J.J. Hidalgo Diaz, C. Pizza, S. Gouzou, S. Facca, P. Liverneaux
 Department of hand surgery, SOS main, CCOM, university hospital of Strasbourg, FMTS, university of Strasbourg, Icube CNRS 7357, 10, avenue Baumann, 67400 Illkirch, France 

Corresponding author. Hand surgery department, Strasbourg university hospitals, 10, avenue Baumann, 67403 Illkirch, France.Hand surgery department, Strasbourg university hospitals10, avenue BaumannIllkirch67403France

Abstract

The aim of this study was to use a compression screw in the epiphyseal medial orifice of a volar plate to reduce and stabilize the die-punch fragment in distal radius fractures (DRF) undergoing open reduction and internal fixation (ORIF). The main hypothesis was that the range of motion (ROM) in supination would be poorer when a standard screw was used. Our case series included 19 patients with an average age of 59 years (24–91) (SD −35.32) (10 male patients and 9 females) who underwent ORIF of DRFs with a volar plate. Group I included 10 patients in which the die-punch fragment was fixed with a standard locking screw and group II included the 9 patients in which the die-punch fragment was fixed with an angle stable compression screw through both cortices. At the 6-month follow-up visit, the average ROM in flexion was 83% in group I and 81% in group II (−2.327 [−13.657; 8.960]), the ROM in extension was 91% and 89% (−2.754 [−13.410; 7.602]), the ROM in pronation was 100% and 102% (+3.178 [−5.242; 11.457]), the ROM in supination 100% and 97% (−3.171 [−10.825; 4.537]), the pain level was 0.6/10 and 1/10 (+0.106 [−0.809; 0.977]), the QuickDASH score was 8.1/100 and 17.17/100 (+5.790 [−2.934; 15.012]), the PRWE was 6.2/100 and 22/100 (+13.109 [4.416; 22.779]) and the grip strength was 95% and 74% of the contralateral side (−12.478 [−24.832; 0.538]). No complications, nonunions or revision surgery were reported in the two groups. One case of secondary displacement of the die-punch fragment occurred in each group. The main hypothesis was not proven. In conclusion, despite what several biomechanical studies have suggested, the use of double-threaded compression screws for die-punch fragment fixation in DRFs does not improve the clinical outcomes compared to standard locking screws.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le but de cette étude était de mettre en place une vis à compression dans l’orifice épiphysaire le plus médial pour réduire et stabiliser en rappel le fragment die-punch au cours de l’ostéosynthèses de fractures de l’extrémité distale du radius (EDR) par plaque antérieure. L’hypothèse principale était que la supination était inférieure avec une vis standard. Notre série comprenait 19 patients d’âge moyen 59 ans (24–91) (SD −35,32) dont 9 femmes, opérés par plaque antérieure verrouillée. Pour les 10 premiers (groupe I), le fragment die-punch a été synthésé par une vis verrouillée standard et les 9 patients suivants (groupe II) par une vis à compression à double pas. À 6 mois, la flexion moyenne était respectivement de 83 % (groupe I) et 81 % (groupe II) (−2,327 [−13,657 ; 8,960]), l’extension 91 % et 89 % (−2,754 [−13,410 ; 7,602]), la pronation 100 % et 102 % (+3,178 [−5,242 ; 11,457]), la supination 100 % et 97 % (−3,171 [−10,825 ; 4,537]), la douleur 0,6/10 et 1/10 (+0,106 [−0,809 ; 0,977]), le score QuickDASH 8,1/100 et 17,17/100 (+5,790 [−2,934 ; 15,012]), le PRWE 6,2/100 et 22/100 (+13,109 [4,416 ; 22,779]) et la force 95 % et 74 % par comparaison avec celle du côté opposé (−12,478 [−24,832 ; 0,538]). Aucune complication ni pseudarthrose ni reprise chirurgicale n’a été notée dans aucun des deux groupes. On notait 1 déplacement secondaire du fragment die-punch dans chacun des deux groupes. Aucune hypothèse n’était vérifiée. En conclusion, contrairement à ce qu’ont montré certaines études biomécaniques, l’utilisation de vis à compression à double pas pour l’ostéosynthèse de fragments die-punch dans les fractures de l’EDR ne donne pas de meilleur résultat fonctionnel que les vis verrouillées standards.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Distal radius fracture, Volar plate, Double-threaded compression screw, Die-punch

Mots clés : Fracture de l’extrémité distale du radius, Plaque antérieure, Vis à compression à double pas, Die-punch


Plan


© 2019  SFCM. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 1

P. 30-35 - février 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Volar locking plate fixation of distal radius fractures: Isokinetic assessment of the influence of an ulnar styloid process fracture on pronation-supination strength
  • A. Daumillare, C. Bosch, M. Julia, B. Coulet, O. Mares, M. Chammas
| Article suivant Article suivant
  • Clinical and radiological outcomes of 40 cases of SLAC and SNAC wrist treated by four-corner arthrodesis with locking plate
  • J. Rimokh, B. Benazech, N. Lebeau, B. Haddad, M. Moughabghab, E. David

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.