Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Subcutaneous teicoplanin in staphylococcal bone and joint infections - 28/01/20

Téicoplanine sous-cutanée pour le traitement des infections ostéoarticulaires à staphylocoque

Doi : 10.1016/j.medmal.2019.10.002 
A.L. Destrem a, , F. Valour b, C. Ronde-Ousteau c, J. Gaudias c, O. Rogeaux d, T. Ferry b, E. Forestier d
a Service de maladies infectieuses, centre hospitalier Métropole Savoie, rue Lucien Biset, 73000 Chambéry, France 
b Service de maladies infectieuses, hôpital Croix-Rousse, 103, Grande-Rue-de-la-Croix-Rousse, 69004 Lyon, France 
c Service de chirurgie septique, hôpitaux universitaires de Strasbourg, avenue Achille-Baumann, 67400 Illkirch-Graffenstaden, France 
d Service de maladies infectieuses, centre hospitalier Métropole Savoie, rue Lucien-Biset, 73000 Chambery, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Highlights

The use of subcutaneous teicoplanin was assessed in 40 patients presenting with staphylococcal bone and joint infection, with three injections per week for a third of them. Trough levels meeting the required pharmacological objectives (TL15mg/L) were obtained, without any significant difference between the subcutaneous and intravenous routes, and good tolerability was observed. Subcutaneous teicoplanin could be used as an alternative for the treatment of bone and joint infections, mainly in frail patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

We aimed to describe the use of subcutaneous teicoplanin as an alternative for the treatment of staphylococcal bone and joint infections.

Methods

A retrospective multicentric cohort (2002–2015) was conducted with patients receiving subcutaneous teicoplanin for a staphylococcal bone and joint infection.

Results

Forty patients were assessed. A median loading dose of 9.4 mg/kg/12h (IQR, 6.1–13.1) was administered to 35 patients, subcutaneously for 18 of them. Thirteen of these patients received three injections per week. No excess risk of failure was identified. The trough level was not significantly different between the various routes (p=0.462), and was significantly higher if the loading dose was9 mg/kg/injection (p<10−3).

Conclusion

The use of subcutaneous teicoplanin seems to be acceptable as an alternative to other routes of administration for antibiotics.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Décrire les modalités d’utilisation de la téicoplanine sous-cutanée, qui constitue une alternative dans le traitement des infections ostéoarticulaires staphylococciques.

Patients et méthodes

Étude rétrospective multicentrique (2002–2015) incluant tout patient traité par téicoplanine sous-cutanée pour une infection ostéoarticulaire staphylococcique.

Résultats

Quarante patients ont été inclus. Une dose de charge médiane de 9,4 mg/kg/12h (IQR, 6,1–13,1) a été utilisée chez 35 patients (88 %) dont 18 par voie sous-cutanée. Treize ont reçu le traitement en trois injections par semaine sans surrisque d’échec. Les taux résiduels n’étaient pas significativement différents entre les voies intraveineuse et sous-cutanée (p=0,462), et étaient significativement plus élevés si la dose de charge était ≥ 9 mg/kg/injection (p<10−3).

Conclusion

L’administration de la téicoplanine sous-cutanée pour le traitement des infections ostéoarticulaires staphylococciques semble envisageable en alternative aux antibiotiques administrés par d’autres voies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Bone and joint infection, Subcutaneous administration, Teicoplanin

Mots clés : Infections ostéoarticulaires, Téicoplanine, Voie sous-cutanée


Plan


 Oral presentation at the JNI on June 8, 2016, Lille, France.


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 50 - N° 1

P. 83-86 - février 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lack of effect of a poster-based intervention to reduce the number of blood culture samples collected
  • L. Boulet, T. Vermeulin, A. Vasiliu, A. Gillibert, M. Lottin, N. Frébourg, S. Boyer, V. Merle
| Article suivant Article suivant
  • Biphasic evolution of varicella-zoster virus meningoencephalitis : Diagnostic challenges
  • F. Reizine, C. Pronier, C. Lepart, C. Grolhier, M. Revest, V. Thibault, P. Tattevin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.