Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Héparines de bas poids moléculaires dans la maladie thromboembolique veineuse liée au cancer : quelle place en 2019 ? - 29/01/20

Low-molecular-weight heparins for cancer-associated thromboembolism: What place in 2019?

Doi : 10.1016/j.bulcan.2019.11.007 
Philippe Debourdeau 1, , Cresent Cossou-Gbeto 2, Thierry Takam-Sohwe 2, Jean-Pierre Laroche 3, 4
1 Institut Sainte Catherine, unité des soins de support, 250, chemin de Baigne-Pieds CS 80005, 84918 Avignon cedex 9, France 
2 Hôpital Henri-Duffaut, service d’oncologie-hématologie, 305, rue Raoul-Follereau, 84000 Avignon cedex 9, France 
3 CHU de Montpellier, hôpital Saint-Éloi, service de médecine vasculaire, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
4 Médecine vasculaire, médipôle, 1139, chemin du Lavarin, 84000 Avignon, France 

Philippe Debourdeau, Institut Sainte Catherine, unité des soins de support, 250, chemin de Baigne-Pieds CS 80005, 84918 Avignon cedex 9, France.Institut Sainte Catherine, unité des soins de support250, chemin de Baigne-Pieds CS 80005Avignon cedex 984918France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 29 janvier 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Selon les recommandations internationales, les héparines de bas poids moléculaire sont préconisées dans le traitement et la prévention de la maladie thromboembolique veineuse associée au cancer. L’introduction récente des anticoagulants oraux directs représente une alternative aux antivitamines K et aux héparines de bas poids moléculaire car permettrait d’éviter les contrôles biologiques et les injections sous-cutanées quotidiennes. Les études récentes comparant les anticoagulants oraux directs aux héparines de bas poids moléculaire ont montré une tendance à la réduction des ETEV des anticoagulants oraux directs au prix d’une augmentation des hémorragies graves. Les recommandations françaises intersociétés sur le traitement de la maladie thromboembolique veineuse au cours du cancer privilégient en curatif les héparines de bas poids moléculaire plutôt que les anticoagulants oraux directs. L’objectif de cette mise au point est de réévaluer la place des héparines de bas poids moléculaire dans la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients atteints de cancer et de faire le point sur les récentes mises à jour des recommandations internationales.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

According to international clinical practice guidelines, low-molecular-weight heparins are advocate for the treatment and the prevention of cancer associated thrombosis. Direct oral anticoagulants recently introduced represent an alternative to vitamin K antagonists and low-molecular-weight heparins since their use doesn’t require coagulation monitoring or daily subcutaneous injections. Recent studies comparing direct oral anticoagulants and low-molecular-weight heparins have shown a trend towards a reduction of venous thromboembolism events of direct oral anticoagulants but an increased risk of major bleeding. Recent French inter-group recommendations on the treatment of venous thromboembolism in cancer patients, favor low molecular weight heparins over direct oral anticoagulants as curative agents. In the light of recent studies, the objective of this review is to re-evaluate the place of low-molecular-weight heparins in the management of patents with cancer-associated thrombosis and to focus on the recent updates of international guidelines.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer, Maladie thromboembolique veineuse, Anticoagulants, Héparine de bas poids moléculaire

Keywords : Cancer, Venous thromboembolism, Anticoagulants, Low-molecular-weight heparin


Plan


© 2019  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.