Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prise en charge de la bronchiolite du nourrisson : approche raisonnée - 03/02/20

[26-500-G-15]  - Doi : 10.1016/S1283-0887(19)62306-6 
N. Audag a, b, c, , Y. Combret a, d, J.-C. Dubus e, G. Reychler a, b, c, W. Poncin a, c, f
a Institut de recherche expérimentale et clinique, Pôle de pneumologie, oto-rhino-laryngologie et dermatologie (PNEU), Université catholique de Louvain, place de l'Université 1, 1348 Ottignies-Louvain-la-Neuve, Belgique 
b Haute École Léonard de Vinci, Parnasse-ISEI, avenue E.-Mounier 84, 1200 Woluwe-Saint-Lambert, Belgique 
c Service de pneumologie, Cliniques universitaires Saint-Luc, avenue Hippocrate 10, 1200 Bruxelles, Belgique 
d Service de kinésithérapie, Groupe hospitalier du Havre, 76600 Le Havre, France 
e Unité de pneumopédiatrie, CHU de Timone-Enfants, 264, rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France 
f Faculté des sciences de la motricité, Université catholique de Louvain, place de l'Université 1, 1348 Ottignies-Louvain-la-Neuve, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La bronchiolite aiguë du nourrisson (BAN) est une infection virale des voies respiratoires inférieures. Allant d'une forme bénigne compatible avec une prise en charge ambulatoire à une forme plus grave requérant l'hospitalisation, sa sévérité peut varier d'un enfant à l'autre. Pourtant, la prise en charge en kinésithérapie respiratoire (KR) associée à la BAN s'est trop souvent résumée à la simple exécution itérative d'une technique ou d'un acte. Cet article propose une démarche réflexive, basée sur la symptomatologie plutôt que sur la pathologie, qui doit être préalable à toute prise en charge en KR dans la BAN. Toute prise en charge devrait en effet débuter par une évaluation rigoureuse permettant de recueillir et d'assembler toutes les informations pertinentes modulant le contenu de l'intervention kinésithérapique. Cette dernière inclut, au cas par cas, le désencombrement nasal et/ou bronchique, l'éducation thérapeutique, la notion de surveillance et l'éventuelle décision de n'appliquer aucune technique en redirigeant l'enfant vers les urgences. Lorsque l'évaluation entraîne une prise en charge, toute technique ou manœuvre utilisée doit être choisie, adaptée et évaluée à la lumière des caractéristiques anatomiques et physiopathologiques liées à l'immaturité du système respiratoire du nourrisson. L'effet de ce traitement doit ensuite être constamment réévalué et éventuellement reconsidéré pendant et après sa réalisation. Notons que celui-ci est aussi un moment d'échange privilégié pour l'éducation thérapeutique des parents. La prise en charge en KR de la BAN ne s'improvise donc pas. Elle repose sur l'approche rigoureuse et justifiée d'un kinésithérapeute investit et formé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Raisonnement clinique, Bronchiolite aiguë du nourrisson, Kinésithérapie respiratoire, Désencombrement, Éducation thérapeutique


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Techniques kinésithérapiques en rééducation respiratoire
  • M. Antonello, G. Cottereau, B. Selleron, D. Delplanque
| Article suivant Article suivant
  • Kinésithérapie en réanimation
  • J. Dugernier, E. Bialais, J. Roeseler, C. Hickmann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.