Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Leucoplasies et dysplasies des cordes vocales. Mise au point par la Société Française de Phoniatrie et de Laryngologie - 04/02/20

Doi : 10.1016/j.aforl.2019.08.003 
R. Garrel a, , E. Uro Coste b, V. Costes-Martineau c, V. Woisard d, I. Atallah e, M. Remacle f
a Département d’ORL et CCF, Hôpital Gui-de-Chauliac, 80, avenue Fliche, 34295 Montpellier, France 
b Département d’anatomopathologie, Hôpital de Rangueil, CHU de Toulouse, avenue Jean-Poulhes, 31400 Toulouse, France 
c Département d’anatomopathologie, Hôpital Gui-de-Chauliac, 80, avenue Fliche, 34295 Montpellier, France 
d Département d’ORL et CCF, Hôpital Larrey, CHU, 24, chemin de Pouvourville, TSA 30030, 31059 Toulouse cedex 9, France 
e Département d’ORL et CCF, Hôpital La Tronche, CHU, boulevard de la Chantourne, Grenoble, France 
f Service d’ORL et CCF, CHL centre 4, rue Ernest-Barblé, 1210, Luxembourg 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 04 février 2020

Résumé

Les leucoplasies et dysplasies des cordes vocales sont regroupées sous le nom de lésions épithéliales hyperplasiques du larynx « LEHL ». L’évaluation initiale et le suivi repose sur l’examen optique bénéficiant des apports de l’image en haute définition, de la stroboscopie et du Narrow Band Imaging. Le diagnostic est anatomopathologique avec la nouvelle classification OMS 2017 qui est simplifiée bas grade et haut grade. Statistiquement, le risque de cancérisation est de 20 % dans les 5 à 10 ans qui suivent le diagnostic initial, d’autant plus chez l’homme âgé de plus de 65 ans, mais ce risque est peu prévisible pour un patient donné. Les voies de recherche reposent sur l’étude des critères génétiques de la lésion et la caractérisation du microenvironnement tumoral. Le traitement des LEHL est exclusivement microchirurgical. Son étendue en profondeur est ajustée à l’infiltration de la lésion. Il s’agit d’une maladie chronique qui nécessite un suivi au long cours, qui peut être rendu difficile par la dysphonie résiduelle et les séquelles cordales des microchirurgies antérieures. Ces séquelles chirurgicales doivent être limitées autant que faire se peut par une maitrise du geste microchirurgical et de ses indications. En cas de séquelles, l’utilisation de biomatériaux tels la graisse autologue et l’acide hyaluronique peuvent avoir leur place. Les techniques de bio-ingénierie tissulaire annoncent des résultats prometteurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Leucoplasie, Dysplasie, Hyperplasie épithéliale, Corde vocale, Cancer


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.