Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analysis of weather exposure 7 days before occurrence of ST-segment elevation myocardial infarction - 04/02/20

Analyse de l’exposition aux conditions météorologiques 7 jours avant la survenue d’un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST

Doi : 10.1016/j.acvd.2019.09.012 
Romain Didier a, Florent Le Ven a, Mehdi Ouchiha a, Pierre Philippe Nicol a, Vincent Auffret b, Chaker Oueslati a, Bahaa Nasr c, Yannick Jobic a, Antoine Noel a, Michel Aidonidis d, Edward Koifman e, Jacques Mansourati a, Martine Gilard a,
a Service de cardiologie, hôpital Cavale Blanche, CHRU Brest, 29200 Brest, France 
b Service de cardiologie, hôpital Pontchaillou, CHU Rennes, 35000 Rennes, France 
c Service de chirurgie cardiaque thoracique et vasculaire, hôpital Cavale Blanche, CHRU Brest, 29200 Brest, France 
d Weather station, Brest-Bretagne Airport, 29490 Brest, France 
e Soroka medical centre, Be’er Sheva 84101, Israel 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Background

Several studies have highlighted the relationship between weather patterns and the occurrence of ST-elevation myocardial infarction (STEMI).

Aim

To evaluate the statistical association between the occurrence of STEMI and meteorological variables over the preceding 7 days.

Methods

This was a retrospective study, using prespecified data from the ORBI (Breton Regional Observatory on Myocardial Infarction) registry, which includes all consecutive patients hospitalized for STEMI in the geographical area of Brest, France. Over a 7-year period, we compared the number of STEMIs per week with the mean values of meteorological variables over the preceding 7 days.

Results

Overall, 7517 patients with STEMI were recorded in the ORBI registry between January 2009 and January 2016. After exclusion of patients not living in the geographical area of interest, 742 patients were included. The weekly incidence of STEMI ranged from 0 to 7 (median 2, interquartile range 1–3). In the univariate analysis, air temperature (odds ratio [OR] 1.05, 95% confidence interval [CI] 1.005–1.01 per 1°C decrease; P=0.03) and atmospheric pressure (OR 1.03, 95% CI 1.01–1.06 per 1 hPa increase; P=0.008) were associated with the weekly incidence of STEMI. In the multivariable analysis, air temperature (OR 1.06, 95% CI 1.01–1.10 per 1°C decrease; P=0.01), atmospheric pressure (OR 1.05, 95% CI 1.02–1.08 per 1 hPa increase; P<0.001) and duration of humidity>80% (OR 1.09, 95% CI 1.02–1.15 per 1hour increase; P=0.007) in the previous 7 days were associated with the occurrence of STEMI.

Conclusions

In this specific geographical area, occurrence of STEMI was statistically associated with a decrease in air temperature, an increase in atmospheric pressure and an increase in humidity over the preceding 7-day period.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Plusieurs études ont mis en évidence la relation entre les conditions météorologiques et la survenue d’un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST (SCA ST+).

Objectif

Étudier les associations statistiques entre l’incidence des SCA ST+ et les conditions météorologiques des 7jours précédents.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, réalisée à partir du registre ORBI (Observatoire Régional Breton de l’Infarctus du myocarde) qui inclut de façon consécutive tous les patients hospitalisés pour un SCA ST+ dans la zone géographique autour de la ville de Brest, France. Sur une période de 7 ans, nous comparons le nombre de SCA ST+ survenus chaque semaine aux paramètres météorologiques moyens des 7jours précédents.

Résultats

Au total, 7517 patients avec un SCA ST+ ont été inclus dans le registre ORBI entre janvier 2009 et janvier 2016. Après exclusion des patients ne vivant pas dans la zone géographique d’intérêt, 742 patients ont été retenu pour l’analyse. L’incidence des SCA ST+ était comprise entre 0 et 7 évènements par semaine (médiane 2, intervalle interquartile 1–3). La température de l’air (odds ratio [OR] 1,05, l’intervalle de confiance à 95 % [IC 95 %] 1,005–1,01 par diminution d’1°C; p=0,03) et la pression atmosphérique (OR 1,03, IC 95 % 1,01–1,06 par augmentation d’1 hPa; p=0,008) étaient associées avec l’incidence hebdomadaire de SCA ST+. En analyse multivariée, la température de l’air (OR 1,06, IC 95 % 1,01–1,10 par diminution d’1°C; p=0,01), la pression atmosphérique (OR 1,05, IC 95 % 1,02–1,08 par augmentation d’ 1 hPa; p<0,001) et la durée d’hygrométrie>80 % (OR 1,09, IC95 % 1,02–1,15 par heure supplémentaire; p=0,007) au cours des 7jours précédents étaient associées à la survenue de SCA ST+.

Conclusions

Dans cette zone géographique spécifique, l’incidence des SCA ST+ était associée statistiquement avec une diminution de la température de l’air, une augmentation de la pression atmosphérique et une augmentation d’hygrométrie au cours des 7jours précédents.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Weather exposure, STEMI, Myocardial infarction, Temperature, Atmospheric pressure, Humidity

Mots clés : Exposition aux conditions météorologiques, STEMI, Infarctus du myocarde, Température, Pression atmosphérique, Humidité

Abbreviations : CI, OR, ORBI, STEMI


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 113 - N° 1

P. 22-30 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Heart failure and atrial tachyarrhythmia on abiraterone: A pharmacovigilance study
  • Marie Bretagne, Bénédicte Lebrun-Vignes, Antoine Pariente, Christian M. Shaffer, Gabriel G. Malouf, Pauline Dureau, Camille Potey, Christian Funck-Brentano, Dan M. Roden, Javid J. Moslehi, Joe-Elie Salem
| Article suivant Article suivant
  • Clinical patterns and significance of non-compliance with guideline-recommended treatment of acute pulmonary embolism
  • Lisbeth Cart, Guillaume Serzian, Sébastien Humbert, Nicolas Falvo, Mathilde Morel-Aleton, Benjamin Bonnet, Gabriel Napporn, Elsa Kalbacher, Laurent Obert, Gilles Cappelier, Yves Cottin, François Schiele, Nicolas Meneveau, Romain Chopard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.