Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recours des patients à leur médecin généraliste en situation d’hospitalisation non planifiée dans la prise en charge oncologique : étude prospective dans un institut de cancérologie - 06/02/20

Recourse of patients to their general practitioner in unplanned hospitalization in oncology management: A prospective study in an oncology institute

Doi : 10.1016/j.bulcan.2019.11.005 
Damien Tomasso 1, 2, , Julia Salleron 3, Catherine Lamouille 2, Florian Baumard 3, Thierry Conroy 1, 4, Aline Henry 2
1 Université de Lorraine, faculté de médecine de Nancy, 9, avenue de la Forêt de Haye, BP20199, 54505 Vandoeuvre-Les-Nancy cedex, France 
2 Institut de cancérologie de Lorraine, service interdisciplinaire de soins de support pour le patient en oncologie (SISSPO), 6, avenue de Bourgogne-CS 30519, 54519 Vandœuvre-lès-Nancy cedex, France 
3 Université de Lorraine, institut de cancérologie de Lorraine, unité de biostatistiques, 54519 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
4 Institut de cancérologie de Lorraine, département d’Oncologie Médicale (DOM), 6, avenue de Bourgogne-CS 30519, 54519 Vandœuvre-lès-Nancy cedex, France 

Damien Tomasso, Université de Lorraine, faculté de médecine de Nancy, 9, avenue de la Forêt de Haye, BP20199, 54505 Vandoeuvre-Les-Nancy cedex, France.Université de Lorraine, faculté de médecine de Nancy9, avenue de la Forêt de Haye, BP20199Vandoeuvre-Les-Nancy cedex54505France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 06 February 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

La prise en charge du cancer est en France un enjeu de santé publique. Son incidence se stabilise, voire diminue, mais la prévalence augmente. Les politiques publiques donnent au médecin généraliste un rôle central dans la prise en charge oncologique : il doit être présent à toutes les phases de la maladie, du dépistage à la période de l’après cancer.

Méthodes

Étude prospective monocentrique pendant un an dans un institut de cancérologie. Distribution d’un questionnaire aux patients hospitalisés de manière non programmée et recueil de données socio-démographiques et médicales dans leurs dossiers.

Résultats

Cinquante-quatre pour cent des patients de l’étude n’avaient pas consulté leur médecin traitant pour le problème de santé motivant l’hospitalisation. Soixante-neuf pour cent des patients interrogés pensent que le médecin traitant n’est pas le médecin de premier recours pour la prise en charge des complications et des effets indésirables des traitements oncologiques. Une large majorité de patients ont un cancer métastatique alors que seulement 40 % sont suivis par l’équipe de soins de supports.

Discussion

Les médecins généralistes ne sont pas encore intégrés dans la prise en charge active du cancer pour les patients de l’étude. Les symptômes que les médecins généralistes disent facilement prendre en charge restent pourtant les motifs les plus fréquents d’hospitalisations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Cancer management is a public health issue in France. Its incidence is stabilizing even decreasing, but the prevalence increases. Public policies give at the general practitioner (GP) a central role in oncological care: it must be present at all stages of the disease, from screening to post-cancer.

Methods

One-year prospective monocentric study in a cancer institute. Distribution of a questionnaire to unplanned hospitalized patients and collection of socio-demographic and medical data in their files.

Results

Fifty-four percent of the study patients did not consult their GP for the health problem that motivated hospitalization. Sixty-nine percent of patients surveyed believe that GP is not the primary care physician for the management of complications and adverse effects of oncology treatments. A large majority of patients have metastatic cancer while only 40 % followed by the support care team.

Discussion

GP's are not yet integrated into the active management of cancer for study patients. The symptoms that GP's say they can easily manage are the most frequent reasons for hospitalization.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médecine générale, Oncologie, Prise en charge du cancer, Soins de supports

Keywords : General practitioner, Oncology, Cancer management, Supportive care


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.