Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mécanisme d’action du méthotrexate dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde - 09/02/20

Doi : 10.1016/j.rhum.2020.01.005 
Benjamin Friedman, Bruce Cronstein
 Department of Medicine, New York University School of Medicine, New York, 227, East 30th Street, 10016 New York, USA 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 09 février 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le méthotrexate est utilisé dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR) depuis les années 1980 et est souvent à ce jour le médicament de première intention pour le traitement de la PR. Dans cette revue, nous examinons plusieurs hypothèses pour expliquer le mécanisme à l’origine de l’efficacité du méthotrexate dans la PR. Celles-ci comprennent l’antagonisme du folate, la signalisation par l’adénosine, la génération d’espèces réactives de l’oxygène (ROS), la diminution des molécules d’adhérence, la modification des profils cytokiniques et l’inhibition des polyamines, entre autres. Actuellement, la signalisation par l’adénosine est probablement l’explication la plus largement acceptée du mécanisme du méthotrexate dans la PR, car le méthotrexate augmente les taux d’adénosine et suite à l’engagement de l’adénosine avec ses récepteurs extracellulaires, une cascade intracellulaire est activée et favorise un état anti-inflammatoire global. Outre ces hypothèses, nous examinons le mécanisme du méthotrexate dans la PR sous l’angle de ses effets indésirables et considérons certains des nouveaux marqueurs génétiques de l’efficacité et de la toxicité du méthotrexate dans la PR. Enfin, nous discutons brièvement du mécanisme du méthotrexate en association avec un traitement de la PR par un inhibiteur du TNF-α. En fin de compte, en trouvant une explication claire de la voie et du mécanisme conduisant à l’efficacité du méthotrexate dans la PR, il pourrait exister un moyen de formuler des thérapies plus puissantes avec moins d’effets secondaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Méthotrexate, Polyarthrite rhumatoïde, Signalisation par l’adénosine, Efficacité du méthotrexate, Toxicité du méthotrexate, Récepteur à l’adénosine A2A


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.


© 2020  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.