Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traumatismes du rachis chez l'enfant - 12/02/20

[25-140-K-50]  - Doi : 10.1016/S1959-5182(19)65329-8 
W. Lakhal a, b, , T. Odent a, b
a Service de chirurgie orthopédique pédiatrique, Hôpital Clocheville, CHRU, 49, boulevard Béranger, 37044 Tours cedex 9, France 
b Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES), Centre-Val de Loire Université, Université François Rabelais de Tours, 60, rue du Plat-d'Étain, 37000 Tours, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Les fractures du rachis sont rares chez l'enfant. Elles diffèrent des fractures de l'adulte par leurs causes, leurs localisations, l'anatomopathologie des lésions rencontrées, leur potentiel évolutif et leur traitement. Elles intéressent un squelette en croissance comprenant des zones cartilagineuses vertébrales non encore ossifiées, qui sont des zones de fragilité chez l'enfant et parfois difficilement analysables avec des clichés radiographiques. Ces particularités disparaissent au fur et à mesure que la maturation squelettique se produit, jusqu'à l'adolescence où les lésions sont superposables à celles de l'adulte. La prise en charge commence sur les lieux du traumatisme en particulier dans le cadre de traumatisme à haute cinétique avec pour objectif principal de maintenir une immobilisation du rachis dans son axe tête-cou-tronc et une mobilisation en bloc réalisée par une équipe formée de plusieurs personnes. L'examen clinique chez l'enfant reste l'élément principal allant d'une simple douleur à un déficit neurologique complet après un traumatisme à haute énergie. Cet examen clinique ne doit pas exclure la recherche de lésions associées telles que les lésions vasculaires ou abdominales. Dans la majorité des cas, une analyse des clichés radiologiques simples permet d'établir un diagnostic avec certitude grâce à une connaissance de la sémiologie radiologique pédiatrique de ces lésions, notamment pour les lésions du rachis cervical supérieur. Un bilan d'imagerie complémentaire peut toutefois être nécessaire en cas de lésion neurologique ou osseuse (tomodensitométrie [TDM], imagerie par résonance magnétique) ainsi que pour la recherche de lésions associées (échographie, TDM). Le traitement orthopédique reste la règle chez l'enfant en cas de lésion osseuse ou cartilagineuse sans lésion ligamentaire associée. Le traitement chirurgical a des indications certaines dans le cadre de lésions instables ou neurologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Luxation rotatoire, SCIWORA, Traumatisme de l'enfant, Fracture du rachis


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.