Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Difficulté de prédire la réponse clinique au méthotrexate chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde : revue systématique de la littérature - 13/02/20

Doi : 10.1016/j.rhum.2020.01.009 
Nadia M.T. Roodenrijs , Marlies C. van der Goes, Paco M.J. Welsing, Janneke Tekstra, Jacob M. van Laar, Floris P.J.G. Lafeber, Johannes W.J. Bijlsma, Johannes W.G. Jacobs
 Service de rhumatologie & d’immunologie clinique, University Medical Center Utrecht, PO Box 85500, 3508 GA, Utrecht, Pays-Bas 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 13 février 2020

Résumé

Points essentiels

Aucun facteur prédictif n’a été jugé suffisamment fiable pour prédire la réponse clinique au méthotrexate 3 à 6 mois suivant le début du traitement chez les patients individuels.
Le sexe féminin, le tabagisme et la positivité du facteur rhumatoïde apparaissait comme étant des facteurs prédictifs individuels peu robustes de non réponse dans plusieurs études mais ces résultats n’ont pas été retrouvés dans toutes les études.
Un modèle épigénétique validé intéressant a été trouvé et nécessite une validation supplémentaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Identifier, par une revue systématique de la littérature, les facteurs prédictifs de réponse clinique au méthotrexate chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, afin de faciliter la mise en place d’un traitement personnalisé.

Méthodes

Les bases de données PubMed et Embase ont été consultées pour la sélection des articles originaux. Les abstracts des rencontres annuelles de l’EULAR (European League Against Rheumatism) et de l’ACR (American College of Rheumatology) de ces deux dernières années ont également été examinés. Ont été inclus les articles décrivant les facteurs prédictifs de la réponse clinique au méthotrexate 3 à 6 mois suivant le début du traitement, période qui permet de déterminer l’efficacité du traitement et d’envisager une adaptation thérapeutique selon les recommandations treat-to-target.

Résultats

30 articles ont été inclus, contenant un total de 102 facteurs prédictifs différents et 11 modèles prédictifs. 19 facteurs et 2 modèles prédictifs ont été évalués au sein de plusieurs cohortes. Le sexe féminin est apparu comme étant un facteur prédictif de non-réponse au cours de deux études (odds ratios 0,55 et 0,54) mais ces observations n’ont pas été retrouvées dans deux autres études. Dans deux études, le tabagisme permettait de prédire la non-réponse (odds ratios ajustés 0,35 et 0,60) mais ce résultat apparaissait contradictoire pour tous les critères de réponse évalués. La positivité du facteur rhumatoïde était un marqueur prédictif de non réponse dans deux études (hazard ratio ajusté 0,61, odds ratio ajusté 0,4) mais cette observation n’a pas été retrouvée dans trois autres études. L’hétérogénéité des études n’a pas permis de comparer les valeurs prédictives entre les études. Par ailleurs, un modèle épigénétique validé a été retrouvé (aire sous la courbe 0,90 et 0,91).

Conclusions

Aucun des facteurs ne permettait de prédire de manière fiable la réponse clinique au méthotrexate après 3 à 6 mois de traitement chez les patients : ces facteurs affichaient un faible pouvoir de prédiction. Cependant, un modèle épigénétique prometteur a été trouvé et reste à valider.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Polyarthrite rhumatoïde, prédiction clinique, méthotrexate, médecine personnalisée, revue systématique de la littérature, pronostic


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.


© 2020  Société Française de Rhumatologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.