Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Membrane et paroi fongiques : des rôles clés dans la résistance aux antifongiques - 13/02/20

Fungal membrane and cell wall: key roles in antifungal resistance

Doi : 10.1016/S1773-035X(20)30062-9 
Cécile Garnaud 1, 2, , Muriel Cornet 1, 2
1 Laboratoire de parasitologie-mycologie, institut de biologie et de pathologie, CHU Grenoble Alpes, CS10217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
2 Laboratoire TIMC-IMAG, équipe TheREx, UMR 5525 UGA-CNRS, université Grenoble Alpes, bât. Jean-Roget, facultés de médecine et de pharmacie de Grenoble, 38706 La Tronche cedex, France 

*Auteur correspondant :

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les micromycètes sont des organismes eucaryotes caractérisés par la présence d’une paroi fongique qui entoure la membrane plasmique. Une trentaine d’espèces sont fréquemment isolées en pathologie humaine. Elles sont responsables d’infections superficielles bénignes, d’allergies, mais également d’infections sévères, invasives chez les patients immunodéprimés ou chroniques chez les patients immunocompétents. Les infections invasives, dues principalement aux levures du genre Candida et aux moisissures Aspergillus fumigatus dans les pays développés, sont en augmentation, et associées à une morbidité et une mortalité élevées. Leur prise en charge repose sur quatre classes d’antifongiques systémiques, parmi lesquels antifongiques azolés, polyènes et échinocandines qui ciblent la membrane ou la paroi fongique. L’utilisation massive de ces antifongiques pour la prise en charge des infections à levures ou champignons filamenteux a conduit à l’émergence d’isolats résistants voire multi-résistants. Membrane et paroi ont un rôle clé dans la résistance et la tolérance aux antifongiques. Les principaux mécanismes de résistance décrits chez Candida spp. et Aspergillus fumigatus sont la modification et/ou surproduction de la cible et l’efflux. L’arsenal antifongique étant limité, l’émergence et la diffusion de la résistance aux antifongiques entraînent un risque d’impasse thérapeutique renforçant l’intérêt des politiques de bon usage de ces médicaments et la recherche de nouvelles cibles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Micromycetes are eukaryotic organisms characterized by a fungal cell wall that surrounds the cell membrane. About 30 species are frequently isolated in humans as pathogens. They are responsible for superficial benign infections and allergies, as well as severe infections : invasive infections in immunocompromised patients or chronic ones in immunocompetent patients. Invasive infections, mainly due to Candida spp. yeasts or Aspergillus fumigatus molds in developed countries, are increasingly reported, and associated with high morbidity and mortality. Four classes of systemic antifungal drugs are currently available, among which azoles, polyenes and echinocandins which targets are the fungal membrane or cell wall. Massive use of these antifungals has led to the emergence of resistant or even multi-resistant isolates. Membrane and cell wall have key roles in resistance and tolerance to antifungals. Resistance in Candida spp. or Aspergillus fumigatus is mainly due to target alteration, overexpression of target genes, and efflux. As antifungal armamentarium is limited, emergence and diffusion of antifungal resistance expose to therapeutic issues, requiring antifungal stewardship and identification of new antifungal targets.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : antifongique, Aspergillus, Candida, échinocandine, membrane, paroi

Keywords : antifungal drug, Aspergillus, Candida, echinocandin, fungal cell wall, membrane


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2020 - N° 519

P. 50-58 - février 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les pompes d'efflux, mécanisme de résistance bactérien
  • Erika Boulant, Anne Davin-Regli, Jean-Marie Pagès, Jean-Michel Bolla
| Article suivant Article suivant
  • Implications des pompes membranaires de Plasmodium falciparum dans le transport et la résistance aux antipaludiques
  • Bruno Pradines, Mathieu Gendrot, Océane Delandre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.