Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement de la paralysie radiale par transferts tendineux avec réanimation de l’extensor carpi ulnaris : technique et résultats - 13/02/20

Tendon transfers for radial nerve palsy with extensor carpi ulnaris revival: technique and results

Doi : 10.1016/j.rcot.2020.01.025 
Marion Besnard, Emilie Marteau, Jacky Laulan , Guillaume Bacle
 Unité de chirurgie de la main, services d’orthopédie 1 et 2, CRHU de Tours, 37044 Tours cedex, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 13 février 2020

Résumé

Introduction

Le traitement de choix de la paralysie radiale est la réparation nerveuse. En cas d’échec ou de contre-indication, les techniques palliatives par transferts tendineux donnent de bons résultats mais la déviation radiale du poignet en extension est fréquente et responsable d’une perte de force de préhension.

Hypothèse

La technique présentée associant la réanimation de l’extensor carpi ulnaris (ECU) permet d’éviter cette déviation.

Type d’étude

Étude rétrospective monocentrique.

Matériel et méthodes

Le critère d’inclusion était une paralysie du nerf radial traitée par transferts tendineux incluant une réanimation associée de l’ECU. Neuf patients, d’âge moyen 33 ans [15–60] ont été inclus. Quatre paralysies radiales étaient d’origine traumatique, 3 d’origine tumorale et 2 idiopathiques. Le délai moyen de prise en charge était de 32 mois [4,6–120].

Résultats

Le recul moyen était de 51 mois [3–160,7]. Huit patients ont pu être évalués : 6 avaient une extension axée du poignet, 1 était en inclinaison ulnaire et 1 en inclinaison radiale. Les mobilités du poignet étaient de 54° [30° ;80°] en extension, 46° [20° ;70°] en flexion, avec 21° [0 ; 35°] de débattement angulaire dans le plan frontal. L’extension des doigts était possible poignet en extension dans 6 cas. L’abduction du pouce était subnormale dans 3 cas, incomplète mais fonctionnelle dans 4 cas et peu fonctionnelle dans 1 cas. La fermeture de la main était toujours complète. Le Quick-DASH moyen était de 41/100 [14/100 ; 63/100].

Conclusion

Cette technique est fiable, reproductible, donnant de bons résultats fonctionnels et évitant la déviation radiale du poignet en extension observée avec les techniques traditionnelles.

Niveau de preuve

IV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Paralysie radiale, Transferts tendineux, Extension des doigts, Extension du poignet, Abduction du pouce, Paralysie de la main


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology : Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.