Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Localisation azimutale de stimuli sonores variés dans différentes conditions - 14/02/20

Doi : 10.1016/j.aforl.2019.02.019 
M. Risoud a, b, , J.-N. Hanson a, F. Gauvrit a, C. Renard a, N.-X. Bonne a, c, C. Vincent a, b
a Department of Otology and Neurotology, CHU de Lille, 59000 Lille, France 
b Inserm U1008 – Controlled Drug Delivery Systems and Biomaterials, University of Lille, CHU de Lille, 59000 Lille, France 
c Inserm U1192 – Proteomics Inflammatory Response Mass Spectrometry (PRISM), University of Lille, CHU de Lille, 59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

L’objectif était d’évaluer les performances de localisation sonore spatiale azimutale dans différentes conditions pour l’optimisation d’un protocole de localisation sonore spatiale de routine.

Matériel et méthode

Deux groupes de sujets sains ont été testés de façon identique. Le premier groupe devait garder la tête fixe alors que le deuxième groupe était autorisé à tourner la tête. La localisation sonore spatiale était testée oreilles nues, puis avec un bouchon d’oreille droit (asymétrie auditive aiguë) pour chacun des stimuli sonores suivants : bande étroite centrée sur 250Hz pulsé, bandes étroites centrées sur 2000Hz, 4000Hz et 8000Hz continus, wobulé 4000Hz continu, bruit blanc pulsé et mot (« lac »). L’erreur quadratique moyenne ou RMS Error (Root Mean Square Error) permettait de calculer la performance de localisation.

Résultats

Tête fixe, la localisation sonore était significativement perturbée après bouchon d’oreille pour l’ensemble des stimuli (p<0,05). Le stimulus sonore le plus discriminant était en bande étroite 4000Hz continu : aire sous la courbe ROC à 0,99 [0,95–1,01] en dépistage, à 0,85 [0,82–0,89] en diagnostic. Tête mobile, la localisation sonore était améliorée (par rapport à tête fixe) de façon significative pour les stimuli à 4000 et 8000Hz (p<0,05). Le stimulus sonore le plus discriminant tête mobile était en bande étroite 2000Hz continu : aire sous la courbe ROC à 0,90 [0,83–0,97] en dépistage, à 0,75 [0,71–0,79] en diagnostic. Dans les deux conditions, les bruits pulsés (bande étroite 250Hz, bruit blanc et mot) étaient moins difficiles à localiser que les bruits continus.

Conclusion

Le test réalisé chez un sujet tête fixe est plus sensible. L’utilisation d’un bruit en bande étroite centré sur 4000Hz et continu explore la différence d’intensité interaurale. Un bruit en bande étroite centré sur 250Hz et pulsé permet d’explorer la différence de temps interaurale. Le test tête mobile, plus proche des conditions de vie réelle, est optimisé avec un bruit en bande étroite centré sur 2000Hz et continu.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Localisation sonore spatiale, Surdité unilatérale, Différence de temps interaurale, Différence d”intensité interaurale


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 137 - N° 1

P. 21-29 - février 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Activation immédiate des implants cochléaires : étude préliminaire
  • S. Roux-Vaillard, A. Pineau, L. Laccourreye, S. Boucher
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de la robotisation de la chirurgie trans orale des cancers épidermoïdes de la loge amygdalienne classés T1-2
  • K. Shenouda, F. Rubin, D. Garcia, C. Badoual, P. Bonfils, O. Laccourreye

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.