Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La clinique au cas par cas. Réflexion sur l’épistémologie de John Forrester - 19/02/20

Clinical reasoning case by case. Reflection on the epistemology of John Forrester

Doi : 10.1016/j.inan.2020.01.012 
Philippe Lacour
 Département de philosophie, Collège International de Philosophie, Université de Brasilia, 70910-900 Federal District, Brésil 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 19 février 2020

Résumé

Objectif

Dans cet article, j’analyse la conception que John Forrester se fait du cas. J’examine à la fois ses arguments en faveur d’une dignité épistémologique spécifique de ce type de raisonnement et l’illustration concrète qu’il en donne, dans un certain nombre d’études appliquées de psychanalyse. J’avance ensuite certaines remarques pour souligner les limites de sa démarche et faire droit à certaines objections critiques.

Méthode

Ma méthode consiste en un examen de certains de ses présupposés, à la lueur des recherches d’autres auteurs touchant la notion de rationalité clinique. J’examine en particulier la définition de la psychanalyse comme science de l’individuel à la lueur de la différence entre les notions d’individuel et de singulier ; la légitimité scientifique de la généralisation à partir d’un seul cas ; la nature de l’inférence casuistique, que je distingue de l’abduction ; et enfin l’opposition du qualitatif et du quantitatif.

Résultats

Je soutiens en conclusion l’idée que, si la pensée par cas doit être défendue en sciences sociales, ce n’est pas pour les raisons avancées par Forrester. La meilleure justification est à trouver dans la différence de nature entre les symbolismes formel et naturel : l’usage du discours par les sciences sociales contraint ces disciplines à l’invention de concepts théoriques qui sont toujours indexés sur des contextes historiques singuliers.

Discussions

En conséquence, je crédite Forrester d’avoir valorisé la dimension théorique (et pas seulement pratique, comme Flyvbjerg) de la casuistique, mais j’émets des réserves quant à l’hypothèse qu’il s’agirait d’un « style » de connaissance transversal à toutes les disciplines. J’en réserve en effet la spécificité aux seules sciences humaines (psychanalyse comprise).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

In this article, I analyse John Forrester's conception of the case. I investigate both his arguments in favor of the specific epistemological dignity of this type of reasoning, and the concrete description that he gives through a few psychoanalytic examples. I then question his method and point out the limits of his reflection, by underlining certain critical objections.

Method

My method consists in an examination of Forrester's presuppositions, in the light of the research of other authors concerning the notion of clinical rationality. In particular, I analyze Forrester's definition of psychoanalysis as a science of the individual, by questioning the difference between the notions of individual and singular. I also investigate the scientific legitimacy of generalizing from a single case, the nature of casuistic (vs. abductive) inference, and finally the opposition between the quantitative and the qualitative in social and human sciences.

Results

If the notion of case must be defended in social and human sciences, it is not for the reasons given by Forrester. A better justification is to be found in the different nature and properties of formal and natural symbolisms: because of their use of discourse, social sciences are compelled to invent theoretical concepts that are always linked to singular historical contexts.

Discussions

As a consequence, I give Forrester credit for having promoted the theoretical (not only practical, like Flyvbjerg) value of casuistry. But I challenge his hypothesis, according to which thinking by case would be a “style” of knowledge cutting across all disciplines. Indeed, I claim that its specificity should be limited to human and social sciences (including psychoanalysis).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cas, Casuistique, Clinique, Discursif, Épistémologie, Forrester, Formel

Keywords : Case, Casuistry, Clinic, Discursive, Epistemology, Forrester, Formal


Plan


© 2020  Association In Analysis. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.