Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation tomodensitométrique des gastrites caustiques graves. Impact sur la conduite à tenir - 20/02/20

Evaluation of severe caustic gastritis by computed tomography and its impact on management

Doi : 10.1016/j.jchirv.2019.11.007 
A. Mensier a, T. Onimus b, O. Ernst c, C. Leroy c, P. Zerbib a,
a Service de chirurgie digestive et transplantation, Hôpital Huriez, Université Lille Nord de France, CHU de Lille, 59037 Lille, France 
b Pôle anesthésie et réanimation, Hôpital Roger-Salengro, Université Lille Nord de France, CHU de Lille, 59037 Lille, France 
c Radiologie digestive, Hôpital Huriez, Université Lille Nord de France, CHU de Lille, 59037 Lille, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 20 février 2020

Résumé

Introduction

Les brulures caustiques graves de l’estomac sans critère de gravité clinico-biologique (CGCB) peuvent être traitées de façon conservatrice. Cependant, même en l’absence de CGCB à l’admission, 20 % des patients ont nécessité une intervention en urgence différée pour péritonite par perforation gastrique montrant ainsi les limites de cette stratégie dans le diagnostic des lésions de nécrose digestives irréversibles. Le but de cette étude a été d’identifier des signes scanographiques fiables de nécrose gastrique irréversible chez des patients au stade 3 endoscopique gastrique.

Patients et méthode

Dans une étude prospective de Mars 2014 à Janvier 2017, nous avons réalisé une tomodensitométrie thoraco-abdomino-pelvienne chez 30 patients consécutifs présentant des lésions gastriques caustiques de stade 3 endoscopique. Les résultats scanographiques ont été tenus secrets pour les cliniciens et comparé aux résultats des CGCB.

Résultats

Vingt patients ont été traités de façon conservatrice et 10 patients ont été opérés. Soixante-dix pour cent des patients ont été opérés avec retard, en urgence différée, devant l’apparition secondaire de CGCB. À l’inverse, le scanner a montré un défaut de rehaussement de la muqueuse gastrique chez l’ensemble des patients opérés pour souffrance digestive posant sans délai le diagnostic de nécrose gastrique irréversible.

Conclusion

Le scanner a été plus efficace qu’une stratégie basée sur l’endoscopie digestive et l’utilisation de CGCB dans le diagnostic de la nécrose gastrique irréversible post-ingestion de caustique. Il devrait à terme remplacer l’endoscopie digestive dans l’évaluation en urgence des brulures caustiques œsogastriques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Serious caustic burns of the stomach that present with no clinico-biological severity criteria (CBSC) can be treated conservatively. However, even if there are no CBSC at admission, 20% of patients still require delayed emergency surgery for peritonitis due to gastric perforation thus showing the limitations of this strategy in the diagnosis of irreversible gastric necrosis lesions. The aim of this study was to identify reliable computed tomography (CT) signs of irreversible gastric necrosis in patients with stage 3 endoscopic lesions.

Patients and methods

In a prospective study from March 2014 to January 2017, thoraco-abdomino-pelvic CT scan was performed in 30 consecutive patients with stage 3 endoscopic gastric lesions. The CT results were concealed from the clinicians and compared to CBSC results.

Results

Twenty patients were treated conservatively and ten patients were operated on. Seventy percent of the patients underwent urgent delayed surgery for symptoms that developed late but before alterations in the CBSC. The CT scan showed a perfusion defect (PD) of gastric mucosal enhancement in all patients operated on for gastrointestinal distress, and could have provided an early diagnosis of irreversible gastric necrosis.

Conclusion

CT was a more effective diagnostic tool for the diagnosis of irreversible gastric necrosis following caustic ingestion than a strategy based on digestive endoscopy and the use of CBSC. CT could eventually replace gastrointestinal endoscopy in the emergency evaluation of gastroesophageal caustic burns.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Lésions caustiques, Estomac, Tomodensitométrie

Keywords : Caustic lesions, Caustic ingestions, Stomach, Computed tomography


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.