Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude épidémiologique des maladies autoimmunes thyroïdiennes dans le sud tunisien - 02/04/08

Doi : 10.1016/S0003-4266(06)73012-8 
G. Chabchoub 1, , M. Mnif 2, A. Maalej 1, N. Charfi 2, H. Ayadi 1, M. Abid 2
1 Laboratoire de Génétique Moléculaire Humaine, Faculté de Médecine, Avenue Majida Boulila 3029 Sfax, Tunisie 
2 Service d’endocrinologie, CHU Hédi Chaker de Sfax, Tunisie 

Tirés à part : G. Chabchoub, à l’adresse ci-dessus.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Il s’agit d’une étude rétrospective de 1 079 patients colligés dans le service d’Endocrinologie de Sfax pour maladies thyroïdiennes auto-immunes (MAIT) (1990 &mdash; 2003). L’incidence globale des MAIT par rapport aux patients hospitalisés durant 14 ans était de 9,9 %. L’âge moyen des patients était de 39,6 &plusmn; 15 ans. Le sex-ratio est de 5 femmes pour 1 homme. La maladie de Basedow (MBO) était la plus fréquente (45 % des cas) ; suivie du myxœdème primitif (32,2 %) et de la thyroïdite de Hashimoto (THO) (22,8 % des cas). Une incidence croissante des MAIT a été constatée entre 1990 et 2000 (42 nouveaux cas par ans en 1990 et 140 nouveaux cas par an en 2000) avec une diminution de cette incidence à 67 cas par an en 2003. La MBO s’est manifestée par une hyperthyroïdie dans tous les cas, associée à un goitre dans 97 % des cas et à une ophtalmopathie dans 52 % des cas. L’association à des maladies auto-immunes est retrouvée dans 68 cas (6,3 %) dominée par le diabète de type I, l’insuffisance surrénalienne et le vitiligo. Les auto-anticorps anti-TPO étaient positifs dans 2/3 cas de THO goitreuse et dans la moitié des cas des formes atrophiques. Les auto-anticorps anti-Tg étaient moins fréquemment retrouvés. Aucune corrélation n’a été retrouvée entre le taux des auto-anticorps anti-TPO et la fonction thyroïdienne (p > 0,05). Les auto-anticorps anti-Tg étaient corrélés aux taux de TSH chez les Basedowiens (p < 0,05) et à l’âge chez les myxœdémateux (p = 0,01), et faiblement corrélés à la présence d’une maladie auto-immune associée (p = 0,05). Les études épidémiologiques réalisées dans le monde ont montré, malgré l’hétérogénéité des critères de recrutements (région géographique, ethnies, facteurs environnementaux&hellip;) une nette recrudescence de ces affections. Les caractéristiques cliniques et para-cliniques des MAIT dans le sud tunisien se rapprochent à celles rapportés dans d’autres séries de la littérature. Cependant, d’autres études plus représentatives de la population tunisienne sont nécessaires afin de dégager les particularités des MAIT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In order to study incidence and prevalence of autoimmune thyroid diseases (AITDs), we studied a retrospective cohort of 1,079 patients explored in the department of Endocrinology of Sfax (south of Tunisia). The overall incidence of AITDs was 9.9%. Mean age was 39.6+15 years; sex ratio 5 F/1M. Graves’ disease was the most frequent (45%). Atrophic thyroiditis was present in 32.2% of patients and Hashimotoʼs thyroiditis in 22.8%. The incidence of AITDs increased from 1990 to 2000 and by 2003 it had fallen to 67 cases per year. TPO antibody was present in two-thirds of patients with Hashimoto thyroiditis, and half of those with atrophic thyroiditis. TG antibodies were less frequent (one-third of patients). Association with other autoimmune diseases was noted in 6.3% of patients: type I diabetes mellitus, adrenal insufficiency and vitiligo. Statistic analysis did not disclose any association between autoantibody levels and thyroid dysfunction. There was an association between TG antibody and TSH levels among patients with Graves’ disease and between TG antibody level and age in atrophic thyroiditis patients (p<0.05); a correlation was also noted between these antibodies and other autoimmune diseases (p=0.05). It is difficult to assess the frequency of ATD in the clinical setting. Characteristic features of AITDs in patients seen in south Tunisia were found to be similar to those described in the literature. Other more large-scale representative studies would be useful to establish the epidemiology of AITDs in Tunisia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Maladies auto-immunes thyroïdiennes, maladie de Basedow, thyroïdite de Hashimoto, myxœdème primitif, incidence, prévalence

Key words : Auto-immune thyroid disease, gravesʼs disease, Hashimotoʼs thyroiditis, atrophic thyroiditis, incidence, prevalence


Plan

Plan indisponible

© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 67 - N° 6

P. 591-595 - décembre 2006 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.