Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

HLA class II distribution in Congolese with hyperthyroidism: preliminary results - 02/04/08

Doi : 10.1016/S0003-4266(06)73013-X 
M. Bidingija 1, , A. Galgani 2, R. Buzzetti 2, M.s Ditu 1
1 Service d’Endocrinologie, Métabolisme et Médecine Nucléaire, Cliniques Universitaires de Kinshasa, République démocratique du Congo 
2 Endocrinologia, Dipartimento di Scienze Cliniche, University of Roma ”La Sapienza” 

Tirés à part : M Bidingija, Commissariat Général à l’Energie Atomique (CGEA), Centre Régional d’Etudes Nucléaires de Kinshasa (CREN-K), Département de Médecine Nucléaire, BP 868 Kin X, République Démocratique du Congo.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objective

Incidence of the hyperthyroidism is continuously increasing, whereas our knowledge concerning the facilitating or etiologic factors of this increase are still partial. To evaluate some of these unknown factors, we started this preliminary study, in order to identify HLA genes in hyperthyroid Congolese, and to determine their susceptibilty in the appearance and development of hyperthyroidism at the Hospital Clinic of Kinshasa.

Materials and Methods

Nine Congolese women with hyperthyroidism, and thirteen healthy controls (3 women and 10 men) were examined and compared for HLA-DR and HLA-DQ genes analyses, from August 2000 to August 2002. DRB1 and DQB1 alleles were identified, using the Polymerase Chain Reaction (PCR) and immobilized sequence-specific oligonucleotide (SSO HLA-DRB1 and DQB1 test) probes assays.

Results

In the group with hyperthyroidism, three alleles (HLA-DR1, HLA-DR2, HLA-DR3) and an allele group (HLA-DR11,13,14) were found for DRB1 locus, while only one allele (HLA-DQB1*0602) was identified for DQB1 locus; allele group HLA-DR11,13,14 was the most frequent (allele frequency=0.50), followed by HLA-DR3 allele (allele frequency=0.222); 6 haplotypes were observed, with predominance of haplotype DR3/DR11,13,14 (genotype frequency=0.333), followed by haplotype DR11,13,14/DR11,13,14-DQB1*0602 (genotype frequency=0.222). In the group of healthy controls, three alleles (HLA-DR2, HLA-DR3, HLA-DR4) and an allele group (HLA-DR11,13,14) were identified for DRB1; HLA-DR2 allele was predominant (allele frequency=0.615), followed by allele group HLA-DR11,13,14 (allele frequency=0.231); a statistic significant difference was observed between the frequencies of DR2 allele and allele group DR11,13,14 in the healthy controls compared to those of hyperthyroid patients (p=0.02); 6 haplotypes were also detected in this group, the most frequent haplotype being HLA-DR2/DR2-DQB1*0602 (genotype frequency=0.540 versus 0.333 in the hyperthyroid group) (p=0.048). HLA-DQB1*0602 was dominant in the healthy controls group (allele frequency=0.890), versus HLA-DQB1*0302 (allele frequency=0.110).

Conclusions

HLA-DR2, HLA-DQB1*0602 and DR2/DR2-DQB1*0.602 would play a protective role against the hyperthyroidism, while DR3 allele, allele group DR11,13,14 and haplotype HLA-DR3/DR11,13,14 would predispose to this disease or to Graves’exophtalmopathy. A large and profound study is needed to confirm our preliminary results.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

L’incidence de l’hyperthyroïdie ne cesse d’augmenter à nos consultations externes, alors que nos connaissances sur les facteurs favorisant son apparition dans notre milieu ne sont que superficielles. C’est pour palier à cette lacune que la présente étude a été entreprise, en vue d’identifier les gènes HLA dans la population Congolaise et de déterminer la susceptibilité génétique de l’hyperthyroïdie aux Cliniques Universitaires de Kinshasa.

Matériels et Méthodes

Neuf femmes Congolaises souffrant d’hyperthyroïdie et 13 témoins (3 femmes et 10 hommes) sans pathologie thyroïdienne connue, ont été examinés et comparés pour l’analyse des gènes HLA-DR et HLA-DQ, du mois d’Août 2000 au mois d’Août 2002. La technique de la Polymerase Chain Reaction (PCR) et les sondes des séquences spécifiques d’oligonucléotides fixes (test SSO HLA-DRB) ont été utilisées pour identifier les allèles des loci HLA-DRB1 et HLA-DQB1.

Résultats

Dans le groupe des femmes hyperthyroïdiennes, 3 allèles (HLA-DR1, HLA-DR 2, HLA-DR3) et un groupe allélique (HLA-DR11,13,14) ont été détectés au locus DRB1, alors qu’un seul allèle (HLA-DQB1*0602) a été identifié au locus DQB1. Le groupe allélique DR11,13,14 était le plus fréquent, avec une fréquence allélique de 0,50, suivi par l’allèle HLA-DR3 avec une fréquence allélique de 0,222 ; 6 haplotypes ont été détectés, avec prédominance de l’haplotype DR3/DR11,13,14 (fréquence génotypique = 0,333), suivi de l’haplotype DR11,13,14/DR11,13,14-DQB1*0602 (fréquence génotypique = 0,222). Dans le groupe témoin, trois allèles, HLA-DR2, HLA-DR3, HLA-DR4, et un groupe allélique HLA-DR11,13,14 ont été identifiés pour le locus DRB1 ; l’allèle HLA-DR2 était prédominant avec une fréquence allélique de 0,615, suivi par le groupe allélique HLA-DR11,13,14 avec un fréquence allélique de 0,231 ; il existe une différence statistiquement significative entre les fréquences de l’allèle DR2 et le groupe allélique DR11,13,14 rencontrés chez les hyperthyroïdiens par rapport aux témoins (p = 0,02) ; 6 haplotypes ont été également isolés dans ce groupe, l’haplotype le plus fréquent étant HLA-DR2/DR2-DQB1*0602 avec une fréquence génotypique de 0,540 contre 0,333 observé chez les hyperthyroïdiens (p = 0,048) ; HLA-DQB1*0602 était dominant chez les témoins, avec une fréquence allélique de 0,890, alors que l’allèle HLA-DQB1*0302 n’avait qu’une fréquence de 0,110.

Conclusions

HLA-DR2, HLA-DQB1*0602 et DR2/DR2-DQB1*0,602 exerceraient un rôle protecteur contre le développement de l’hyperthyroïdie chez lez porteurs de ces gènes, tandis que les gènes DR3, le groupe allélique DR11,13,14 ainsi que l’haplotype HLA-DR3/DR11,13,14 seraient des facteurs de prédisposition à la maladie et à l’exophtalmie basedowienne. Des études plus approfondies sont nécessaires pour confirmer ou infirmer ces résultats préliminaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key words : HLA, PCR, SSOP, susceptibility to hyperthyroidism, Dem. Rep. of Congo

Mots-clés : HLA, PCR, SSOP, susceptibilité à l’hyperthyroïdie, Rép. Dém. du Congo


Plan

Plan indisponible

© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 67 - N° 6

P. 596-603 - décembre 2006 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.