Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mucopolysaccharidoses : quand y penser ? - 26/02/20

Mucopolysaccharidosis: A review

Doi : 10.1016/j.revmed.2019.11.010 
M. Michaud a, , b , N. Belmatoug c, d, F. Catros a, b, S. Ancellin a, b, G. Touati e, T. Levade f, g, F. Gaches a, b
a Centre de compétence des maladies lysosomales de l’adulte, hôpital Joseph-Ducuing, 31076 Toulouse, France 
b Médecine interne, hôpital Joseph-Ducuing, 31076 Toulouse, France 
c Service de médecine interne, hôpital Beaujon, hôpitaux universitaires Paris Nord-Val-de-Seine, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 92110 Clichy, France 
d Centre de référence des maladies lysosomales, hôpital Beaujon, hôpitaux universitaires Paris Nord-Val-de-Seine, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 92110 Clichy, France 
e Hôpital des Enfants, centre hospitalo-universitaire de Toulouse, 31059 Toulouse, France 
f Laboratoire de biochimie métabolique, centre hospitalo-universitaire de Toulouse, institut fédératif de Biologie, 31059 Toulouse, France 
g Inserm UMR1037 CRCT, université de Toulouse, 31432 Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les mucopolysaccharidoses sont des maladies de surcharge lysosomales, secondaires à l’accumulation de mucopolysaccharides. La mucopolysaccharidose de type 1 est la plus fréquente et touche entre 0,69 et 1,66 nouveau-né sur 100 000. Les manifestations cliniques des mucopolysaccharidoses sont de sévérités variables avec des formes létales in utero et des formes atténuées diagnostiquées à l’âge adulte. Les symptômes des plus fréquents sont une petite taille, une dysmorphie faciale, l’atteinte rhumatologique qui peut mimer un rhumatisme inflammatoire chronique, les atteintes osseuses axiales et périphériques, l’hépatosplénomégalie, et un canal carpien précoce. En fonction du type de mucopolysaccharidose, une atteinte cornéenne, cardiaque ou du système nerveux central est possible. Le dépistage repose sur l’analyse des glycosaminoglycanes urinaires, qui oriente vers le type de mucopolysaccharidose. Le dosage de l’enzyme déficiente et la recherche de mutation confirment le diagnostic. La reconnaissance des mucopolysaccharidoses est importante pour la prise en charge du patient et le dépistage familial. De plus, un traitement spécifique par enzymothérapie substitutive existe pour certains types de mucopolysaccharidoses. Les mucopolysaccharidoses étant des maladies systémiques, le médecin interniste a un rôle essentiel dans leur reconnaissance et diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Mucopolysaccharidosis are lysosomal storage diseases, secondary to the accumulation of mucopolysaccharides. Type 1 mucopolysaccharidosis is the most common form and affects between 0.69 and 1.66 newborns per 100,000. The severity of mucopolysaccharidosis is variable with lethal forms in utero and attenuated forms diagnosed in adults. The most common symptoms are short stature, facial dysmorphism, chronic articular pains that can mimic chronic inflammatory rheumatism, axial and peripheral bone involvement, hepatosplenomegaly and an early carpal tunnel. Depending on the type of mucopolysaccharidosis, corneal, cerebral or cardiac involvements are possible. Screening is based on the analysis of urinary glycosaminoglycans. The deficient enzyme assay and the gene analysis confirm the diagnosis. Mucopolysaccharidosis recognition is important for patient management and family screening. In addition, specific enzyme replacement therapy exists for certain types of mucopolysaccharidosis. Role of clinician is important to evoke and diagnose mucopolysaccharidosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mucopolysaccharidose, Hurler, Scheie, Sanfilippo, Morquio, Glycosaminoglycanes

Keywords : Mucopolysaccharidosis, Hurler, Scheie, Sanfilippo, Morquio, Glycosaminoglycans


Plan


© 2019  Société Nationale Française de Médecine Interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 3

P. 180-188 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications de la maladie de Still de l’adulte
  • M. Fauter, M. Gerfaud-Valentin, M. Delplanque, S. Georgin-Lavialle, P. Sève, Y. Jamilloux
| Article suivant Article suivant
  • Des guidelines pour l’intelligence artificielle !
  • K. Gratzer, H. Servy, L. Chiche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.