Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les sciences humaines et sociales : un modèle indispensable pour la recherche psychanalytique - 26/02/20

The human and social sciences: An essential model for psychoanalysis

Doi : 10.1016/j.inan.2020.01.009 
L. Poenaru
 Centre médical de Peillonnex, 1225 Chêne-Bourg, Suisse 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 26 février 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Contexte

La psychanalyse au sens large demeure une science systématiquement contestée pour ses failles épistémologiques et méthodologiques. Pour faire face aux attaques, de nombreux théoriciens défendent l’idée d’une extraterritorialité possédant sa propre épistémologie qui échappe aux critères généraux d’une épistémologie scientifique. En plus de son exclusion répétée des milieux académiques, cette position défensive a entraîné des ruptures dans le dialogue avec la branche scientifique à laquelle elle appartient indéniablement : les sciences humaines et sociales (SHS).

Objectifs

Ce travail souhaite présenter une série de connaissances visant à démontrer les similarités épistémologiques et méthodologiques entre psychanalyse et SHS, et à discuter des convergences et divergences entre les deux champs d’étude.

Méthode

L’auteur propose une somme de connaissances épistémologiques et méthodologiques allant des sciences au sens large vers les SHS et la recherche qualitative, pour examiner ensuite le cas particulier de l’approche psychanalytique et les relations qu’elle entretient avec les sciences et les SHS. Ce cadre théorique et philosophique étant posé, il permet d’examiner l’extraterritorialité et la transterritorialité de la psychanalyse.

Résultats

Avec l’avènement du postpositivisme, il semble que les sciences, et plus particulièrement les SHS, ont largement dépassé les critères d’une science objective, empirique et prédictive, pour construire ses fondements théoriques à partir du postulat que les dynamiques humaines ne sont pas prédictibles et requièrent l’accès à des significations et à des éléments historiques uniques qui déterminent les phénomènes observés. Il apparaît que l’approche psychanalytique partage avec l’analyse qualitative en SHS un large ensemble de similarités méthodologiques et épistémologiques : l’étude de cas, une position intentionnaliste et relativiste insistant sur la compréhension des raisons des acteurs et la non-détermination par des lois, l’explication par l’histoire individuelle et collective, le questionnement des rapports général–particulier, le refus des théories à prétention universelle, le recours à l’interprétation, etc. Toutefois, une série de failles contribuent à un certain isolationnisme scientifique de la psychanalyse : la confusion clinique–recherche, l’absence de triangulations théoriques (recours à des théories explicatives alternatives) et d’une perspective holiste, la présentation formelle des résultats de recherches qualitatives, la non-interrogation de la validité des résultats.

Conclusion

Les SHS semblent représenter un modèle pour une meilleure intégration scientifique de la psychanalyse. L’auteur défend l’idée que rien, dans la méthodologie des SHS, ne dénature la recherche qualitative en psychanalyse. Cette intégration est d’autant plus nécessaire que le sujet du monde digital est exposé à des manipulations et à des modifications comportementales et émotionnelles sans précédent, exigeant de la part de la psychanalyse un décloisonnement et un décryptage des nouveaux paradigmes de fonctionnement via une approche transdisciplinaire et holiste.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Context

Psychoanalysis, as a science, remains systematically contested for its epistemological and methodological flaws. To confront opposing views, many psychoanalytic theorists defend the idea of psychoanalysis's extraterritoriality, invoking its distinct epistemology that escapes the general criteria of scientific epistemology. While their discipline has been constantly excluded from academic circles, psychoanalysts’ defensive position has led to disruptions in dialogue with the scientific field to which the discipline undeniably belongs: the human and social sciences (HSS).

Objective

This work intends to present a series of facts aimed at demonstrating the epistemological and methodological similarities between psychoanalysis and HSS, and to discuss the convergences and divergences between the two areas of study.

Method

The author proposes a body of epistemological and methodological theories borrowed from the sciences, broadly speaking, to HSS and qualitative research. The particular case of the psychoanalytical approach and its relationship with science and HSS is examined. This theoretical and philosophical framework that is being established makes it possible to examine the extraterritoriality and the transterritoriality of psychoanalysis.

Results

With the emergence of postpositivism, it seems that the sciences, and more particularly the HSS, have far surpassed the criteria of an objective, empirical, and predictive science; they have thus constructed their theoretical foundations on the assumption that human dynamics are unpredictable and require access to unique meanings and historical elements that determine the observed phenomena. It appears that the psychoanalytical approach shares with qualitative analysis in HSS a wide set of methodological and epistemological similarities: (1) the case study; (2) an intentionalist and relativist position that insists on the understanding of the reasons of the actors and on non-determination by laws; (3) an explanation on the basis of individual and collective history; (4) questioning general–particular relationships; (5) a rejection of theories with pretensions to universality; (6) recourse to interpretation, and so forth. However, there are a series of flaws that contribute to a certain scientific isolationism in psychoanalysis including: clinical–research confusion; the absence of theoretical triangulations (use of alternative explanatory theories) and a holistic perspective; the formal presentation of qualitative research results; and the non-questioning of the validity of results.

Conclusion

The HSS seem to represent a model for a better scientific integration of psychoanalysis. The author argues that nothing in the HSS methodology distorts qualitative research in psychoanalysis. This integration is all the more necessary as the subject of the digital world is exposed to unprecedented manipulations and behavioral and emotional changes, requiring the decompartmentalization of psychoanalysis in order to decipher the new operating paradigms through a transdisciplinary and holistic approach.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psychanalyse, Épistémologie, Méthodologie, Sciences humaines et sociales, Recherche qualitative

Keywords : Psychoanalysis, Epistemology, Methodology, Human and social sciences, Qualitative research


Plan


© 2020  Association In Analysis. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.