Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement de l’ostéomyélite multifocale chronique récidivante de l’enfant par bisphosphonates - 27/02/20

Doi : 10.1016/j.rhum.2020.01.031 
Jerzy Sulko, Michał Ebisz , Szymon Bień, Marcin Błażkiewicz, Michał Jurczyk, Magdalena Namyślak
 Paediatric Surgery Clinic, Institute of Paediatrics, Faculty of Medicine, Jagiellonian University Collegium Medicum, ul, Wielicka 265, 30-663 Cracow, Poland 

Auteur correspondant. Department of Orthopaedics, Children's University Hospital of Cracow, ul, Wielicka 265, 30-663 Cracow, Poland.Department of Orthopaedics, Children's University Hospital of Cracowul, Wielicka 265Cracow30-663Poland
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 27 février 2020

Résumé

Points essentiels

Dans la prise en charge de l’ostéomyélite multifocale chronique récidivante chez l’enfant, les bisphosphonates constituent une méthode de traitement efficace après échec du traitement par AINS.
Le traitement de l’ostéomyélite multifocale chronique récidivante par bisphosphonates soulage la douleur et permet la cicatrisation des lésions osseuses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Évaluation de l’efficacité des bisphosphonates dans le traitement de l’ostéomyélite multifocale chronique récidivante (OMCR) réfractaire aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Méthodes

Analyse rétrospective de dossiers de patients traités pour une ostéomyélite multifocale chronique récidivante entre 2012 et 2018.

Résultats

Entre 2012 et 2018, notre service a diagnostiqué une ostéomyélite multifocale chronique récidivante chez 76 enfants et adolescents. Des AINS ont été administrés à tous les patients en première instance, aboutissant à une rémission dans 46 % des cas. Quarante-et-un patients, sept garçons et 34 filles, n’ont pas répondu aux AINS. L’âge moyen à l’apparition de la maladie était de dix ans. La douleur était le plus souvent localisée dans le pied, la clavicule et la hanche. Le groupe présenté a reçu du pamidronate par intraveineuse à raison de 1 mg/kg/jour pendant trois jours. Six séquences (1 à 17) de traitement ont été administrées en moyenne, avec un intervalle moyen de dix semaines (4 à 14). Nous avons observé une diminution rapide de l’intensité des symptômes après la première dose et une récidive de la douleur après trois à quatre semaines. La fréquence des doses de pamidronate était adaptée aux symptômes des patients. Aucun effet indésirable grave n’a été rapporté. Nous avons arrêté le traitement lorsque la rémission des symptômes était complète et le remodelage osseux total sur les clichés d’imagerie. Sur les 41 patients de ce groupe, 32 sont en rémission et neuf toujours sous traitement. Les patients du groupe de rémission ont reçu en moyenne sept séquences de pamidronate sur une période moyenne de 20 mois.

Conclusions

Le pamidronate est un traitement sûr et efficace de l’OMCR, en particulier chez les patients réfractaires aux AINS. Le traitement par pamidronate permet à la fois le soulagement des symptômes et la normalisation de la morphologie osseuse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ostéomyélite multifocale chronique récidivante, Ostéite chronique non bactérienne, Pamidronate, Bisphosphonates, Problèmes osseux pédiatriques


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.