Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le sommeil des enfants à haut potentiel intellectuel: une étude en polysomnographie - 03/03/20

Doi : 10.1016/j.msom.2019.12.100 
Anne Guignard-Perret 1, Marine Thieux 1, , Aurore Guyon 1, Stéphanie Mazza 2, Olivier Revol 3, Sabine Plancoulaine 4, Patricia Franco 1
1 HFME, hospices civils de Lyon, Lyon, France 
2 Université Lyon1, laboratoire HESPER, Lyon, France 
3 Hospices civils de Lyon, Lyon, France 
4 Université de Paris, CRESS, INSERM, INRA, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Les enfants à haut potentiel intellectuel (HPI) représentent 2,3 % de la population pédiatrique générale et présentent fréquemment des troubles de l’humeur, du comportement et/ou du sommeil. L’objectif était de comparer l’architecture du sommeil de 33 enfants HPI à celle de 25 enfants contrôles appariés pour l’âge (M=10,5 ans) et le sexe (m=64 %). L’objectif secondaire était de déterminer si le profil cognitif pouvait être impliqué dans les troubles de l’humeur ou du comportement.

Méthodes

Les enfants ont bénéficié d’une polysomnographie (PSG), d’une évaluation psychométrique (WISC-IV) et d’une évaluation de l’humeur et du comportement.

Résultats

Les enfants HPI avaient davantage de QI hétérogènes (dissociation de plus de 15 points entre l’Indice de Compréhension Verbale et l’Indice de Raisonnement Perceptif), de plaintes d’insomnie et d’hyperactivité que les contrôles. Les enfants HPI faisaient plus de sommeil paradoxal et moins de sommeil lent de stade 1 (en durée et en pourcentage de temps de sommeil total) que les contrôles. Le QI était corrélé positivement avec le pourcentage de sommeil paradoxal. Les enfants HPI avec un QI hétérogène avaient des scores d’anxiété et de dépression plus élevés et davantage de symptômes d’impulsivité-hyperactivité que les enfants HPI avec un QI homogène.

Conclusion

Le sommeil paradoxal est corrélé au QI: les enfants HPI font davantage de sommeil paradoxal que les contrôles. Parmi ces enfants, ceux ayant un QI hétérogène sont plus à risque d’anxiété et de dépression.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 1

P. 69 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en place du premier diplôme universitaire technicien e-Santé « prest@dom »
  • Justine Frija-Masson, Kristine Jurski, Martine Labadie, Sébastien Hardy, Martine Novic, Marie-Pia D’Ortho
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité anticataplectique de pitolisant antagoniste du récepteur h3 présynaptique de l’histamine chez des patients narcoleptiques
  • Jean-Charles Schwartz, Jeanne-Marie Lecomte, Christian Causse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.