Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Esquisse d’une théorie du soin en psychanalyse - 06/03/20

Lines of approaches for a care/cure theory in psychoanalysis

Doi : 10.1016/j.evopsy.2019.07.004 
Guénaël Visentini  : Psychologue clinicien Attaché temporaire d’enseignement et de recherche à Université de Paris
 CRPMS, 5, rue Thomas-Mann, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 18
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

La « santé mentale » est aujourd’hui un enjeu crucial pour les sociétés. Mais le statut clinique des troubles visés fait débat, complexifiant l’appréciation des thérapies à recommander. Cet article prend part aux controverses actuelles. Son objectif est de dégager les opérateurs conceptuels d’une théorie psychanalytique du soin, et de les situer par rapport à ceux d’autres approches – centrées sur le cerveau, les symptômes, ou le vécu des personnes.

Méthode

Dans une perspective épistémologique attentive aux pratiques cliniques et à partir d’une relecture des comptes rendus de cas de l’œuvre complète de Freud (1886–1939), il est proposé une extraction des « schèmes opérateurs » de la psychanalyse freudienne, entendue comme forme renouvelée de psychothérapie.

Résultats

Ces « schèmes opérateurs » peuvent être distribués en deux groupes, correspondant aux deux faces de la pratique freudienne : les schèmes du « prendre soin » (care) et ceux des « actes de soin » (cure). Les premiers rendent possible une attention clinique à l’universalité, à la typicité et à l’unicité de chaque patient. Les seconds, permettant un repérage du déclenchement et de la genèse des troubles, servent de points d’appui dynamiques pour conditionner des améliorations, voire des rétablissements au sens psychique.

Discussion

L’extraction d’une telle théorie du soin chez Freud permet de relancer le débat sur les prises en charge. À focaliser sur le cerveau ou les seuls symptômes, le clinicien ne néglige-t-il pas la contextualité historique, sociale et surtout psychique (liée à l’histoire de vie propre) des troubles dits « mentaux » ? Et à focaliser sur les vécus individuels immédiats, le clinicien ne néglige-t-il pas l’insu psychique tout autant que la typicité des souffrances adressées – dé-qualifiant ainsi son écoute, pourtant au fondement de sa pratique du soin ?

Conclusions

Face à ces deux écueils, la psychanalyse freudienne permet une approche holistique et intégrative. Se centrant sur la dimension psychodynamique, elle propose des traitements sur mesure, pragmatiques, inventifs, surprenants – dont l’efficience est aujourd’hui mesurable et mesurée. C’est peut-être pourquoi, même si ses concepts relèvent des sciences humaines (et non expérimentales), la psychanalyse reste un référentiel attractif pour les cliniciens en formation et pour une grande partie des praticiens les plus expérimentés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

“Mental health” is today a crucial issue for our societies. But the clinical understanding of the disorders concerned is still under debate, making it more difficult to assess which therapies are to be recommended. This article is part of the current controversies. Its objective is to clarify the conceptual operators of a psychoanalytical theory of care/cure, and to situate them in relation to those of other approaches – focused on the brain, symptoms, or individual experiences.

Method

Drawing on an epistemological perspective attentive to clinical practices and basing our reflexion on a review of the case reports in Freud's complete works (1886–1939), we propose to extract the “operator schemes” of Freudian psychoanalysis, seen as a renewed form of psychotherapy.

Results

These “operator schemes” can be divided into two groups, according to the two sides of Freudian practice: the schemes of “caring” and those of “curing”. The first make it possible to focus clinical attention on the universality, typicality and uniqueness of each patient. The second, enabling the identification of the onset and genesis of disorders provides dynamic starting-points to achieve improvements or even recoveries, in the psychic sense.

Discussion

Defining a Freudian care/cure theory makes it possible to reopen the debate on the different forms of therapy. A clinician focusing on the brain or symptoms alone may neglect the historical, social and above all psychological contextuality (linked to the individual's life history) of so-called “mental” disorders. Focusing on immediate individual experiences, the clinician may likewise neglect the unconscious part, as well as the typical nature of the sufferings addressed – thus disqualifying his/her listening, despite the fact that listening is the foundation of cure/care.

Conclusions

Given these two obstacles, Freudian psychoanalysis provides a holistic and integrative approach. Focusing on the psychodynamic dimension, it offers tailored, pragmatic, inventive and surprising treatments – the efficiency of which is today measurable and also measured. Even if its concepts are part of the human (and not experimental) sciences, this is why psychoanalysis remains an attractive reference tool for clinicians in training and for a large part of the most experienced practitioners.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psychanalyse, Soin, Soin relationnel, Psychodynamique, Métapsychologie, Typologie, Étiologie, Thérapeutique, Transfert, Neurosciences, Symptômes, Freud

Keywords : Psychoanalysis, Care, Cure, Psychodynamics, Metapsychology, Typology, Etiology, Therapy, Neuroscience, Symptom-centered, Freud


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Visentini G. Esquisse d’une théorie du soin en psychanalyse. Evol psychiatr 2020 ; 85(1) : pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 85 - N° 1

P. 115-132 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Transformational processes and the analytical field: A new paradigm for models and clinical practices
  • Thomas Rabeyron
| Article suivant Article suivant
  • Lines of approach for a theory of care/cure in psychoanalysis
  • Guénaël Visentini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.