Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Faut-il enseigner la psychanalyse à l’Université ? Entretien avec Patrick Guyomard par Manuella de Luca et Thomas Lepoutre - 06/03/20

On the Teaching of Psycho-Analysis in Universities: An Interview with Professor Patrick Guyomard

Doi : 10.1016/j.evopsy.2019.12.004 
Patrick Guyomard a : Psychanalyste, ancien Professeur des Universités, Manuella De Luca b : Psychiatre, praticien hospitalier, chef de service, membre du laboratoire de psychologie clinique et de psychopathologie LPCP EA 456, Thomas Lepoutre c,  : Psychologue clinicien, Maître de Conférences
a Université Paris Diderot, Sorbonne Paris-Cité, CRMPS, EA3522, 5, rue Thomas-Mann, 75205 Paris cedex 13, France 
b Institut Marcel-Rivière, laboratoire de psychologie clinique et de psychopathologie (LPCP) EA 456, université Paris-V, 78321 Le-Mesnil–Saint-Denis cedex, France 
c Aix-Marseille Université, LPCPP, EA 3278, 29, avenue Robert-Schuman, 13621 Aix-en-Provence, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 18
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Le présent entretien entend reposer de front la question posée par Freud il y a un siècle : faut-il enseigner la psychanalyse à l’Université ? Et comment l’y enseigner ?

Méthodes

Pour répondre à ces questions, le Professeur Patrick Guyomard a accepté de témoigner de son parcours, et au-delà, de retracer une histoire personnelle de la présence de la psychanalyse et des psychanalystes à l’Université, depuis la fondation, sous l’égide de Jacques Lacan, du département de psychanalyse à l’Université expérimentale de Vincennes.

Résultats

Les rapports délibérément conflictuels de l’analyse et de l’université, traversant jusqu’à celles et ceux qui s’y consacrent, sont évoqués à la fois dans l’horizon historique de 1968, et dans l’horizon francophone actuel. Cela permet de convoquer une série d’interrogations majeures relatives à la transmission de la psychanalyse, à l’articulation du savoir théorique et de l’expérience clinique, et, en dernier ressort, d’interroger la responsabilité du psychanalyste dans ce champ.

Discussion

Prenant en compte les modifications contemporaines du paysage universitaire et de la place qu’y tient la psychanalyse, Patrick Guyomard contextualise la présence, progressivement construite, de la psychanalyse dans les lieux universitaires et l’abri conjoncturel qu’elle a trouvé dans les départements de psychologie clinique. S’il soutient que la psychanalyse ne peut se maintenir à l’Université que dans une position critique, il rappelle également que la psychanalyse doit toujours être avertie des limites de son propre domaine.

Conclusion

L’entretien dresse enfin le bilan des bénéfices, pour la psychanalyse comme pour l’Université, de cette présence conflictuelle : du côté de la psychanalyse, ouverture scientifique à d’autres interlocuteurs et d’autres disciplines ; du côté de l’Université, ouverture à « quelque chose » venant de la psychanalyse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

The present interview, conducted in September 2019 with Prof. Patrick Guyomard, intends to address the famous issue that Sigmund Freud raised a century ago “on the Teaching of Psycho-Analysis in Universities.” How does teaching psychoanalytic ideas differ from teaching other theoretical orientations in psychology?

Methods

To answer these questions, Prof. Patrick Guyomard agreed to tell us about his career, and to evoke, on the basis of his personal memories, the history of psychoanalysts’ presence in academia, beginning with the foundation in 1968 of the very first department of psychoanalysis at the Vincennes Experimental University, under the authority of Jacques Lacan. He develops his reflections related to the rewards and the complexities of teaching psychoanalysis in university settings.

Results

Prof. Patrick Guyomard describes the conflictual relationship between psychoanalysis and academic psychology in the historical background of 1968 as well as in the current French context, and raises a series of major pedagogical issues related to the specificity of teaching psychoanalysis; to the relation between theory and clinical practice; and, finally, to the analyst's ethical responsibility.

Discussion

Taking into account contemporary modifications of the French academic landscape, Patrick Guyomard contextualizes past and current academic studies in psychoanalysis, and assesses why most academic psychoanalytic researchers still pursue their studies in (and beyond) general psychology departments. In his view, psychoanalysts in academia should occupy a critical position toward psychology and toward psychoanalysis itself, in order to not forget the limits of their knowledge.

Conclusion

This interview provides an overview of the benefits for psychoanalysts to take part in academic life, where they can move beyond their specific field of specialization and promote interdisciplinary studies. In return, Prof. Guyomard suggests that psychoanalytic knowledge can be of benefit to students in clinical psychology.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enseignement de la psychanalyse, Université, Transmission, Épistémologie, Freud S., Lacan J.

Keywords : Teaching of psychoanalysis, Academia, Transmission, Epistemology, Freud, Lacan


Plan


 Toute référence à cet article doit mention : Guyomard P, De Luca M, Lepoutre T. Faut-il enseigner la psychanalyse à l’Université ? Entretien avec Patrick Guyomard par Manuella de Luca et Thomas Lepoutre. Evol psychiatr 2020; 85(1): pages (pour la version papier) ou adresse URL et date de consultation (pour la version électronique).


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 85 - N° 1

P. 49-66 - janvier 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Actualités de la méthode de l’étude de cas. Proposition d’une méthodologie hypothético-processuelle et traductive pour les recherches référées à la psychanalyse
  • Manuella De Luca
| Article suivant Article suivant
  • « La transformation, c’est l’inopiné de l’objet ». Une rencontre avec Vassilis Kapsambelis
  • Vassilis Kapsambelis, Clément Fromentin, Nicolas Dissez, Thomas Lepoutre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.