Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Conséquences respiratoires chroniques des maladies neuromusculaires - 13/03/20

[6-040-L-14]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(20)89883-1 
J. Gonzalez-Bermejo a, b, , T. Perez c, d, e
a Unité mixte de recherche (UMR)-S 1158, Neurophysiologie respiratoire expérimentale et clinique, Sorbonne Université, Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), 75005 Paris, France 
b Service de pneumologie, médecine intensive et réanimation du département R3S, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière-Charles Foix, AP-HP, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
c Service de pneumologie, Centre hospitalier universitaire, 2, avenue Oscar-Lambret, 59000 Lille, France 
d Center for Infection and Immunity of Lille, 1, rue du Professeur-Calmette, BP 245, 59000 Lille, France 
e Inserm U1019 - Centre national de la recherche scientifique (CNRS), UMR 8204, Université Lille-Nord-de-France, 59000 Lille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Un rappel physiopathologique de la respiration permet de comprendre comment un patient atteint de maladie neuromusculaire peut avoir des symptômes respiratoires et quel peut être l'impact des thérapeutiques proposées. Une atteinte des muscles de l'inspiration, notamment du diaphragme, donne un syndrome restrictif et des troubles précoces du sommeil. Il faut réaliser des examens précis mais simples pour l'évaluer, ce d'autant qu'une ventilation mécanique est un moyen parfaitement efficace pour pallier cette atteinte. Une atteinte des muscles expiratoires a des conséquences, souvent négligées, sur la possibilité de se désencombrer et de parler. L'évaluation est là aussi utile car il existe des possibilités mécaniques pour pallier ces incapacités. Enfin, il ne faut pas négliger l'atteinte de la déglutition qui peut avoir des conséquences dramatiques sur le poumon, ainsi que les maladies thromboemboliques chez ces patients aux nombreux facteurs de risque cumulés. Les outils d'évaluation des conséquences respiratoires des maladies neuromusculaires et les différentes thérapeutiques sont présentés de manière exhaustive dans ce texte. Ces outils doivent être accessibles à tout patient atteint d'une maladie neuromusculaire. Le pneumologue doit ainsi faire partie intégrante de la prise en charge multidisciplinaire d'un patient atteint de maladie neuromusculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Insuffisance respiratoire, Maladie chronique, Maladies neuromusculaires, Muscles respiratoires, Exploration fonctionnelle respiratoire


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Syndrome obésité-hypoventilation
  • M. Canuet, T. Dégot, E. Weitzenblum, R. Kessler
| Article suivant Article suivant
  • Insuffisance respiratoire chronique et anesthésie
  • J.-F. Muir, D. Debeaumont, B. Dureuil, M. Patout, A. Cuvelier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.