Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rôle de la dysbiose cutanée dans la dermatite atopique - 18/03/20

Skin dysbiosis in atopic dermatitis

Doi : 10.1016/j.reval.2019.12.002 
C. Braun a, b, M. Vocanson a, G. Lina a, c, J.F. Nicolas a, d, A. Nosbaum a, d,
a Inserm U1111, CNRS UMR 5308, Centre international de recherche en infectiologie (CIRI) (International Center for Infectiology Research), Lyon, France 
b Service de pneumologie et allergologie pédiatriques, hospices civils de Lyon, hôpital Femme–Mère-Enfant, Bron, France 
c Institut des agents infectieux, laboratoire de bactériologie, centre de biologie Nord, hospices civils de Lyon, hôpital de la Croix-Rousse, Lyon, France 
d Service d’allergologie et immunologie clinique, hospices civils de Lyon, centre hospitalier Lyon Sud, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69310 Pierre-Bénite, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Le microbiote cutané est un acteur essentiel de la barrière cutanée, assurant une défense efficace contre les pathogènes et aussi le maintien de l’intégrité épidermique. Un déséquilibre du microbiote cutané, ou dysbiose, est retrouvé dans la dermatite atopique (DA), dermatose inflammatoire chronique associée à une altération de la barrière cutanée. Cette dysbiose implique une réduction de la diversité bactérienne et une colonisation majeure par Staphylococcus aureus, favorisée par certaines conditions locales propres à la DA : peau moins acide, adhésion bactérienne facilitée, production réduite de peptides antimicrobiens. Néanmoins, cette dysbiose à S. aureus, via la production de facteurs de virulence staphylococciques, pourrait également participer à l’immunopathologie de la DA, en altérant la barrière épidermique et en induisant une réponse inflammatoire cutanée. Il n’existe cependant pas d’argument, aujourd’hui, pour recommander en pratique le dépistage et le traitement de la dysbiose à S. aureus en dehors des situations de surinfection cutanée. La modulation du microbiote cutané dans la prise en charge thérapeutique de la DA pourrait néanmoins se révéler prometteuse. Cette revue se propose donc de décrire les liens entre microbiote cutané et DA.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Skin microbiota is essential to skin barrier function via its involvement in defense against pathogens and maintenance of epidermal integrity. An imbalance of the skin microbiota, known as dysbiosis, is seen in patients with atopic dermatitis (AD), an inflammatory skin disease associated with a skin barrier defect. This dysbiosis includes decreased microbiota diversity and major colonization by Staphylococcus aureus, which is promoted by certain local AD-related conditions, namely reduced skin acidity, enhanced bacterial adherence and decreased production of antimicrobial peptides. However, S. aureus-associated dysbiosis may also play a role in AD immunopathology through impairment of the epidermal barrier and induction of dermal immune response by staphylococcal virulence factors. Modulation of skin microbiota may thus be promising in treatment of AD, bearing in mind the absence of arguments in favor of screening for and treatment of S. aureus-associated dysbiosis in AD, except in cases of skin infection. In this review, we describe the link between skin microbiota and AD.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dermatite atopique, Microbiote cutané, Staphylococcus aureus

Keywords : Atopic dermatitis, Skin microbiota, Staphylococcus aureus


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 2

P. 78-82 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA), quel protocole de soins aux urgences ?
  • S. Blanc, T. Bourrier, A. Deschildre, F. Dubos, M. Morisset, Groupe de travail allergie alimentaire de la SFA et le Groupe francophone de réanimation et urgences pédiatriques
| Article suivant Article suivant
  • Update on the emergency action plan for allergic reactions in children and adolescents. Position of the “Allergy at school” and “Food allergy” working groups of the French Allergology Society
  • G. Pouessel, M. Morisset, G. Schoder, C. Santos, F. Villard-Truc, J. Just, S.-A. Gomez, P. Dumond, E. Bidat, E. Beaudouin, F. Le Pabic, D. Sabouraud-Leclerc, V. Liabeuf, J.M. Rame, A. Deschildre, Collaborators

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.