Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de l’âge des culots globulaires transfusés sur le stress oxydant de l’extrême prématuré - 19/03/20

Doi : 10.1016/j.perped.2020.01.006 
Camille Brière-Dollat 1, , Camille Chenevier-Gobeaux 2, Saik Urien 3, Charlotte Pierron 1, Marie-Stéphanie Aubelle 1, Didier Borderie 2, Pierre-Henri Jarreau 1
1 Université Paris Descartes, DHU « risques et grossesse », Service de médecine et réanimation néonatales de Port-Royal, 53 avenue de l’observatoire, 75679 Paris 
2 Service de Diagnostic Biologique Automatisé (SDBA), Hôpitaux Universitaires Paris Centre (HUPC), Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP–HP), 27 rue du Faubourg Saint-Jacques, 75679 Paris Cedex 14 
3 Unité de recherche: EA7323- Université Paris Descartes, Hôpitaux Universitaires Paris Centre, 89 rue d’Assas, 75006 Paris 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Selon les recommandations HAS 2015, la durée de conservation d’un culot globulaire (CGR) transfusé est de 28jours chez le prématuré<32SA, 14jours si instabilité cardio-respiratoire, entrainant la destruction de nombreux CGR en protocole donneur unique. Cette restriction s’appuie notamment sur un risque augmenté de stress oxydant avec l’âge du CGR. Nous avons étudié les protéines carbonylées (PC), marqueur de stress oxydant, et les thiols, défenses anti-oxydantes, chez le prématuré<28SA en fonction des transfusions et de l’âge des CGR reçus.

Matériel et méthode

Dans une étude prospective mono-centrique, 89 prématurés étaient inclus (Age gestationnel (AG) médian 25SA [24–26], poids de naissance 760g [645–900]). Sur les fonds de tube de bilans biochimiques réalisés en routine, 232 dosages de PC et 149 de thiols étaient réalisés, 1 à 11 par enfant. L’évolution des concentrations de PC et de thiols pour chaque enfant était analysée en fonction des caractéristiques de naissance, de morbi-mortalité et de transfusion. En cas de transfusion, l’enfant bénéficiait d’un protocole donneur unique, sans restriction d’âge des CGR (max 42j).

Résultats

Non corrélées entre elles, les concentrations de thiols augmentaient (p<8.10–8) et de PC diminuaient (p<0,03) avec l’âge réel et avec l’âge post-menstruel (APM), cette dernière étant la meilleure variable explicative. Elles ne variaient pas selon le nombre de transfusions (p=NS). Les thiols, et non les PC, augmentaient avec l’âge des CGR transfusés et avec le temps écoulé depuis la dernière transfusion, en corrélation avec l’augmentation de l’APM.

Discussion

Les extrêmes prématurés naissent et gardent durant les premiers jours de vie un stress oxydant élevé et des défenses anti-oxydantes faibles. Ces dernières augmentent avec l’APM. Le nombre de transfusions ou l’âge des CGR reçus ne semble pas majorer le stress oxydant. Alors que l’âge des CGR est proportionnel à celui de l’enfant en cas de protocole donneur unique, nous observons qu’un CGR stocké de manière prolongée pourrait être bien toléré par un enfant plus mature ayant de meilleures défenses anti-oxydantes. Nos résultats supportent l’hypothèse qu’il n’y aurait pas de justification à restreindre l’âge des poches sur le critère du risque de stress oxydant accru.

Ethique

Avis favorable du CPP Ile de France III CS3132 (réf. 2013-A01673-42), non opposition des parents recueillie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 3 - N° 1

P. 101-102 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effet neuroprotecteur de l’hypothermie dans l’infarctus cérébral artériel néonatal : une étude préclinique
  • Mathilde Chevin, Stéphane Chabrier, Mickaël Dinomais, Barry Bedell, Guillaume Sébire
| Article suivant Article suivant
  • Évolution du rapport protéinurie/créatininurie dans le 1er mois de vie chez le grand prématuré. L’étude de cohorte PROTI-PREMA
  • Marine Trigolet, Jean-Bernard Gouyon, Francesco Bonsante, Silvia Iacobelli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.