Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Long-term progression of non-invasive follicular thyroid neoplasm with papillary-like nuclear features: A single-center retrospective study of the French Marne–Ardennes thyroid cancer registry - 19/03/20

Évolution à long terme de néoplasmes thyroïdiens folliculaires non invasifs avec caractéristiques nucléaires de type papillaire : une étude unicentrique rétrospective du registre français des cancers de la thyroïde Marnes–Ardennes

Doi : 10.1016/j.ando.2019.12.001 
Capucine Richard a, , Adeline Debreuve-Theresette b, Martine Patey c, Eva Brabencova d, Carlo Filieri a, Mohamad Zalzali a, Claire Schvartz a, b
a Nuclear medicine-thyroid Unit, Institut Godinot, 1, rue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 
b Thyroid Cancer Registry of Marne-Ardennes, Institut Godinot, 1, rue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 
c Biopathology department, CHU de Reims, rue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 
d Biopathology department, Institut Godinot, 1, rue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 

Corresponding author.

Abstract

Context

Non-invasive forms of encapsulated follicular variant of papillary thyroid carcinoma (EFVPTC) were reclassified as non-invasive follicular thyroid neoplasm with papillary-like nuclear features (NIFTP) in order to reduce overtreatment. A few studies showed neck lymphadenopathy at diagnosis, or even distant metastasis in patients with NIFTP.

Objective

Our aim was to report the frequency, clinical features and long-term progression of histologically confirmed NIFTP, using data from the French Marne–Ardennes thyroid cancer registry, and to compare findings against FVPTC.

Methods

This was a retrospective study on data for follicular variant of PTC (FVPTC) diagnosed between 1975 and 2015 obtained from the specialized Marne–Ardennes thyroid cancer registry. Pathology reports were used to select appropriate cases from a large series, and FVPTC specimens were reviewed by endocrine pathologists. Strict diagnostic criteria were used for reclassification as NIFTP.

Results

In total, 115 cases were reviewed histologically out of 383 cases of FVPTC. Sixty-five met all criteria for NIFTP and were consequently reclassified. Incidence of NIFTP was 16.9% of cases of FVPTC. Fifty patients were women (76.9%); median age was 47 years. Mean NIFTP size was 2.6 cm. There were no significant differences in age, gender or tumor size between NIFTP and FVPTC. Fifty patients underwent total thyroidectomy and 15 lobectomy. There were no lymph node metastases at diagnosis, and none of the patients (N=17) who underwent central and/or lateral neck dissection had positive findings on microscopic examination. 46 patients (70.8%) received radioiodine (RAI). Patients were followed up for 1.9–27.3 years (median 14.6 years) after initial treatment. All patients remained in complete remission during follow-up.

Conclusion

Consistently with previous studies, our results showed the indolent course of NIFTP and that risk of recurrence after complete resection is very low (zero in our cohort), even when size is ≥4cm and in absence of adjuvant RAI treatment. Prospective studies are needed to confirm those results.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Le reclassement des formes non invasives du variant folliculaire encapsulé du carcinome papillaire de la thyroïde en néoplasme thyroïdien folliculaire non invasif présentant des caractéristiques nucléaires de type papillaire (NIFTP) a été effectué dans le but de réduire le sur-traitement de cette entité. Certaines études ont rapporté un envahissement ganglionnaire cervical au diagnostic ou même la présence d’une métastase à distance chez des patients porteurs d’un NIFTP.

Objectif

Notre objectif était de déterminer la fréquence, les caractéristiques cliniques et l’évolution à long terme des cas histologiquement confirmés de NIFTP d’après les données du registre français des cancers de la thyroïde de Marne–Ardennes, et de comparer ces caractéristiques à ceux des patients porteurs de cancers thyroïdiens papillaires de variant folliculaire (CPVF).

Méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective sur les données relatives aux CPVF diagnostiqués entre 1975 et 2015, et provenant du registre spécialisé du cancer de la thyroïde de Marne–Ardennes. Les comptes-rendus de pathologie ont été utilisés pour sélectionner les cas appropriés parmi une grande série, et les lames d’histologie ont été relues par des pathologistes spécialisés. Des critères diagnostiques stricts ont été utilisés pour la reclassification de la tumeur en NIFTP.

Résultats

Au total, 115 cas ont finalement été examinés histologiquement parmi 383 cas de CPVF. Soixante-cinq tumeurs avaient toutes les caractéristiques d’un NIFTP et ont pu être reclassées. L’incidence des NIFTP dans notre cohorte était de 16,9 % des CPVF. Cinquante patients étaient des femmes (76,9 %) et l’âge médian était de 47 ans. La taille moyenne du NIFTP était de 2,6cm. Il n’y avait pas de différence significative en âge, sexe et taille de la tumeur chez les patients porteurs d’un NIFTP ou d’un CPVF. Cinquante patients ont été traités par thyroïdectomie totale et 15 par lobectomie. Aucune métastase ganglionnaire au moment du diagnostic n’a été retrouvée, et aucun des patients (n=17) ayant subi un curage ganglionnaire central et/ou latéral n’a présenté de ganglion envahi à l’examen microscopique. Quarante-six patients (70,8 %) ont reçu de l’iode radioactif. Les patients ont été suivis pendant 1,9 à 27,3 ans (médiane de 14,6 ans) après le traitement initial. Tous les patients sont restés en rémission complète au cours du suivi.

Conclusion

Conformément aux études précédentes, nos résultats montrent l’évolution indolente des NIFTP dont le risque de récidive après résection complète est très faible (nul dans notre cohorte), même lorsque leur taille est ≥4cm et en l’absence de traitement adjuvant par iode radioactif. Des études prospectives sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : NIFTP, Progression, Thyroid cancer registry, Thyroid cancer therapy, Thyroid cancer pathology

Mots clés : Évolution, Histologie des cancers thyroïdiens, NIFTP, Registre des cancers thyroïdiens, Traitement des cancers thyroïdiens


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 81 - N° 1

P. 34-38 - février 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ultrasound and cytological characteristics of non-invasive follicular thyroid neoplasm with papillary-like nuclear features compared to papillary carcinomas
  • Lucie Boursier, Isabelle Clerc Urmes, Julie Garon, Marc Klein, Léa Demarquet
| Article suivant Article suivant
  • Comparison of 68Ga-Dotatate PET/CT and 18F-FDOPA PET/CT for the diagnosis of pancreatic neuroendocrine tumors in a MEN1 patient
  • Marine Jullien, Thibault Reichert, Pascal D’Anella, Frédéric Castinetti, Anne Barlier, Thierry Brue, David Taieb, Thomas Cuny

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.