Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Association tabac et diabète de type 2 : preuves et mécanismes physiopathologiques - 21/03/20

Association between tobacco smoking and diabetes: Proofs and pathophysiology

Doi : 10.1016/j.mmm.2019.12.001 
Boris Gruyer 1, Bruno Vergès 1, , 2
1 CHU Dijon, université de Bourgogne, service d’endocrinologie-diabétologie et maladies métaboliques, Inserm CRI 866, Dijon, France 
2 Inserm LNC-UMR 1231, Dijon, France 

Bruno Vergès, CHU Dijon, service d’endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques, 14, rue Gaffarel, 21000 Dijon, France.CHU Dijon, service d’endocrinologie, diabétologie et maladies métaboliques14, rue GaffarelDijon21000France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Depuis plusieurs années, de nombreuses études épidémiologiques montrent un lien entre tabagisme et diabète de type 2 (DT2). En effet, selon les différentes études épidémiologiques, le risque de diabète est augmenté de 21 % à 61 % chez les fumeurs, selon l’intensité du tabagisme. Plusieurs mécanismes physiopathologiques sont mis en avant pour expliquer l’association entre le tabagisme et le développement du DT2 : (1) une augmentation de la graisse abdominale plus importante chez les fumeurs que dans la population générale liée à une augmentation de la sécrétion de GH, de l’ACTH et des androgènes induite par la nicotine, et à une activité anti-œstrogènes des alcaloïdes du tabac ; (2) un effet direct de la nicotine favorisant l’insulinorésistance via la dysfonction endothéliale et le stress oxydatif ; (3) une possible diminution de l’insulinosécrétion sous l’effet de la nicotine. À l’arrêt du tabac, on constate une prise de poids qui est bien connue, d’autant plus importante que l’hygiène de vie est défavorable et souvent aggravée par des comportements compensatoires. Ainsi cette prise de poids s’accompagne d’une augmentation transitoire du risque de DT2, jusqu’à 3 ans après l’arrêt du tabac. Cependant, les gains du sevrage tabagique sont bien supérieurs aux risques potentiels. Ces différents impacts physiopathologiques nous montrent l’intérêt, autant lors du tabagisme que lors du sevrage, d’une hygiène de vie optimale, et notamment sur le plan diététique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Several epidemiological studies have shown an association between tobacco smoking and type 2 diabetes (T2D). Indeed, the risk for diabetes is increased by 21% to 61% among smokers, according to intensity of smoking. Several pathophysiological disorders may explain this association: (1) increase of abdominal fat which is more important in smokers than in non-smokers, due to increased secretion of GH, ACTH and androgens promoted by nicotine, and to the anti-estrogen activity of some tobacco alkaloids; (2) a direct effect of nicotine enhancing insulin resistance via endothelial dysfunction and oxidative stress; (3) a possible decrease in insulin secretion induced by nicotine. Smoking cessation generally induces weight gain, which is sometimes amplified by unfavorable lifestyle and compensatory feeding. This body weight gain induces a transitory increase in the risk for T2D mainly during the 3 years following smoking cessation. However, the global benefit of smoking cessation is largely superior to the transitory increased risk for T2D. For all these reasons, lifestyle is an important point to consider among smokers and in individuals stopping tobacco smoking.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tabac, Diabète, Nicotine, Obésité abdominale, Sevrage

Keywords : Tobacco, Diabetes, Nicotine, Abdominal obesity, Smoking cessation


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 14 - N° 2

P. 148-151 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Carnivorisme ou véganisme ?
  • Jean-Michel Lecerf
| Article suivant Article suivant
  • m-santé et diabétologie : avancées en 2019
  • Sébastien Galie, Vincent Melki, Lucy Chaillous, Michael Joubert, Aurore Guillaume, Sylvia Franc, Marine Halbron, Emmanuel Sonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.