Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sédations à visées palliatives en fin de vie : état des lieux et réflexion sur l’utilisation de l’outil SEDAPALL dans trois Unités de soins palliatifs normandes de mars à mai 2018 - 26/03/20

Palliative sedation to specified end of life: State of play and reflect on the use of the tool in three SEDAPALL Channel Palliative Care Units from March to May 2018

Doi : 10.1016/j.medpal.2019.08.013 
Pauline Dumont a, 1, , Laetitia Melet b
a Structure interne douleur soins palliatifs, centre hospitalier Eure-seine, rue Léon-Schwartzenberg, 27015 Evreux, France 
b EMSP–URSP, centre hospitalo-universitaire, 37, boulevard Gambetta, 76000 Rouen, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 26 mars 2020

Résumé

Introduction

Depuis la loi de 2016, des travaux ont porté sur la sédation dont la création de l’outil SEDAPALL. L’objectif de l’étude était de réaliser un état des lieux des pratiques sédatives en unités de soins palliatifs (USP). Une réflexion sur SEDAPALL comme une aide dans la pratique quotidienne a été proposée.

Matériel/Méthode

Il s’agissait d’une étude rétrospective, multicentrique. Était inclus tout patient ayant reçu une sédation à visée palliative en fin de vie entre le 1er mars et le 31 mai 2018 dans les USP de Rouen, Caen et Le Havre. Le recueil des données s’établissait après la lecture des dossiers des patients hospitalisés sur cette période et décédés.

Résultats

Nous avons recensé 34 sédations dont 56 % à l’USP de Rouen. Douze pour cent des patients avaient rédigés leurs directives anticipées (DA). Il existait une procédure collégiale avec l’induction d’une sédation dans 65 % des cas. La technique sédative la plus utilisée était l’introduction et majoration progressive d’une dose de fond de midazolam. Les sédations étaient, pour la majorité, induites dans les situations d’urgences palliatives, profonde d’emblée et en l’absence de consentement possible. L’intentionnalité des sédations pour les hémorragies, dyspnée et agitation appartenait à l’axe D2 (sédation de durée indéterminée) ; les souffrances existentielles, douleur et morales à l’axe D3 (sédation maintenue jusqu’au décès).

Conclusion

SEDAPALL serait une aide au cours des procédures collégiales indispensable avant toute sédation. Il préciserait l’intentionnalité de la sédation et favoriserait la compréhension de ce traitement par les professionnels intervenants auprès de ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Since the 2016's law, work has been focused on sedation, including the creation of the SEDAPALL tool. The objective of the study was to perform an inventory sedatives practices in palliative care units (USP). A reflection on SEDAPALL as an aid in daily practice was proposed.

Material/Method

This was a retrospective, multicentre study. Was included all patients who received palliative sedation at the end of life between March 1 and may 31, 2018 in the USP of Rouen, Caen and Le Havre. Data collection stood after reading the records of patients hospitalized during this period and died.

Results

We identified 34 sedations, 56 % at Rouen's USP. Twelve percent of patients wrote their advanced directives (AD). There was a collective procedure before the induction of sedation in 65 % of cases. The most commonly used sedative technique was the introduction and gradual increase of midazolam background dose. The sedation were in most cases induced in palliative emergencies, deep immediately and without possible consent. Intentionality of sedation for bleeding, dyspnea and stirring belonged to the axis D2 (indeterminate sedation); existential suffering pain and moral to the axis D3 (sedation maintained until death).

Conclusion

SEDAPALL would help in the collective's procedures before any sedation. It would clarify the intentionality of sedation and promote the understanding of this process by stakeholders professionals with these patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sédation, Palliative, SEDAPALL, Collégialité, Midazolam

Keywords : Sedation, Palliative, SEDAPALL, Collegiality, Midazolam


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.