Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le psychologue en unité médicojudiciaire : enquête autour des pratiques - 28/03/20

The psychologist in medico-legal unit: Investigation around practices

Doi : 10.1016/j.medleg.2020.01.002 
M. Dupont , M. Sanchez, E. Berlamont, N. Soussy, C. Rey-Salmon, C. Gorgiard
 Unité médicojudiciaire, Hôtel Dieu, 1, place du Parvis-Notre-Dame, 75004 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

But de l’étude

La réforme de la médecine légale de décembre 2010 a imposé une nouvelle organisation des activités médicolégales en France. Elle a instauré une prise en charge psychologique des victimes, et créé des postes de psychologues au sein des unités médicojudiciaires (UMJ). L’objectif de l’étude est d’analyser les pratiques psychologiques au sein des UMJ françaises huit ans après la mise en place de la réforme de la médecine légale.

Participants et méthodes

Deux questionnaires anonymes ont été construits, l’un s’adressant aux psychologues travaillant au sein des UMJ, l’autre aux chefs de service des UMJ.

Résultats

Quarante-huit pour cent des psychologues et 49 % des chefs de service ont répondu aux questionnaires. Les constats correspondent en grande partie aux préconisations établies par la réforme. Ces professionnels sont unanimes pour constater la bonne intégration de la pratique psychologique au sein des UMJ. Les psychologues remplissent plusieurs missions : prise en charge des victimes (accompagnement, psychothérapie) et interventions auprès du personnel (formation, accompagnement). Ils participent parfois à l’évaluation du retentissement psychologique des victimes.

Conclusion

Des évolutions sont proposées : harmonisation des pratiques psychologiques au sein des UMJ au niveau national, et organisation d’une conférence de consensus sur l’évaluation du retentissement psychologique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The reform of legal medicine of December 2010 led to a new organization of forensic activities in France. It introduced psychological care for victims, and created psychologist posts in the medico-judicial units (UMJ). Professional practices in these units have evolved: as well as a place of assessment in the service of justice, they also are a place of care and prevention.

Objectives

Eight years after the implementation of the reform, this article explores the reality of psychological practices in the French UMJ, in order to review the situation.

Method

A descriptive approach was favored. Two questionnaires were built; one intended for the psychologists working in UMJ, the other for the UMJ department heads.

Results

Forty-eight percent of psychologists and 49% of the heads of service answered the questionnaires. These professionals are unanimous to note a good integration of the psychological practice in UMJ. Psychologists perform several missions: victims’ care (support, psychotherapy, guidance) and staff interventions (training, support). They sometimes participate to the assessment of the psychological consequences of assaults among victims. Questions around psychologists’ ability to determine the scoring of total incapacity for work are raised.

Conclusion

This survey reveals that psychologists’ role towards victim's care in UMJ is essential. The findings widely match the reform's recommendations. Evolutions are proposed: uniformisation of psychological practices in UMJ at the national level, and organization of a consensus conference about psychological after-effects assessment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pratiques psychologiques, Psychologie légale, Incapacité totale de travail, Unité médicojudiciaire, Retentissement psychologique

Keywords : Psychological practices, Forensic psychology, Total incapacity for work, Medico-judicial unit, Trauma


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 11 - N° 1

P. 33-40 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le dépistage des infections sexuellement transmissibles à la maison d’arrêt d’Amiens. État des lieux de février 2019 à mai 2019
  • C. Lelievre, G. Prissette, A.-A. Reuche, O. Regnaut, X. De Logiviere, M. Decourcelle, O. Jarde, C. Manaouil
| Article suivant Article suivant
  • Empalement cervical par une branche d’arbre. À propos d’un cas
  • A.-A. Reuche, A. Tracqui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.