Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Potentielle application de l’axe fibroblast growth factor 23-Klotho dans la maladie rénale chronique - 29/03/20

Potential application of fibroblast growth factor 23-klotho axis in chronic kidney disease

Doi : 10.1016/j.nephro.2019.05.003 
Jean Sébastien Lacroix a, , Pablo Urena-Torres b
a Faculté de pharmacie de Paris, 4, avenue de l’Observatoire, 75006 Paris, France 
b AURA Nord Saint-Ouen, 108 bis, avenue Gabriel-Péri, 93400 Saint-Ouen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Alpha klotho (α-klotho) transmembranaire est exprimé dans le rein et fonctionne comme corécepteur des récepteurs du FGF (FGFR) pour activer spécifiquement la voie de signalisation du fibroblast growth factor 23 (FGF23). Le FGF23 est produit par l’os et participe au maintien de l’équilibre phosphocalcique. Le domaine extramembranaire de α-klotho peut être clivé par des protéases et libéré dans la circulation sous la forme de α-klotho soluble. Le déficit en α-klotho est un facteur pathogénique de la progression de la maladie rénale chronique et des maladies cardiovasculaires. L’excès de FGF23 peut aussi contribuer aux maladies cardiovasculaires où son action pathogénique, en particulier dans le cœur, est indépendante de α-klotho et passe par le FGFR4. Le déclin de la concentration de klotho suivi de l’élévation du FGF23 à des stades précoces de la maladie rénale chronique peuvent servir de marqueurs précoces de la fonction rénale et de prédicteurs robustes des événements cardiovasculaires et de la mortalité chez les patients malades rénaux chroniques, mais également dans la population générale. Les premières études contrôlées suggèrent la possibilité de réduire le FGF23 au cours de la maladie rénale chronique par le contrôle de la phosphatémie grâce aux chélateurs intestinaux du phosphate et par la réduction de l’hormone parathyroïdienne grâce aux calcimimétiques. De nouvelles stratégies émergent comme, par exemple, l’administration de α-klotho recombinant et les épi-drogues afin de corriger ce déficit en α-klotho. Les inhibiteurs du FGFR4 sont prometteurs pour limiter la progression de l’hypertrophie ventriculaire gauche liée à l’excès de FGF23. Au final, notre compréhension des mécanismes physiopathologiques impliquant l’axe FGF23/α-klotho nous permettra de trouver de nouvelles approches thérapeutiques, et ainsi d’améliorer la prise en charge des patients ayant une maladie rénale chronique et leur pronostic vital.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Membrane Alpha Klotho (α-klotho) is expressed in the kidney and functions as a co-receptor of FGF receptors (FGFRs) to activate specific fibroblast growth factor 23 (FGF23) signal pathway. FGF23 is produced in bones and participates in mineral homeostasis. The extracellular domain of transmembrane αklotho can be cleaved by proteases and released into the circulation as soluble α-klotho. Klotho deficiency is a pathogenic factor for chronic kidney disease progression and cardiovascular diseases. The FGF23 excess may also contribute to cardiovascular diseases where its pathogenic effect acts via the FGFR4 and independently of α-klotho. The decline in serum α-klotho followed by a rise in serum FGF23 at an early stage of chronic kidney disease can serve as a robust predictor for risk of cardiovascular diseases and mortality in both CKD patients and the general population. The first randomized trials suggest the possibility to reduce FGF23 excess in chronic kidney disease by controlling the phosphate serum using phosphate binders and reducing PTH levels with calcimimetic drug. New strategies emerge, including the administration of α-klotho recombinant and the use of epidrugs in order to correct the klotho deficiency. The FGR4 inhibitors are promising to limit the development of left ventricular hypertrophy linked to FGF23 excess. Finally, a better understanding of the molecular mechanisms of FGF23/α-klotho axis will allow us to find new strategic approaches and improve the CKD patient's management and their outcomes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : FGF23, Hormone parathyroïdienne, Klotho, Maladie rénale chronique, Phosphate

Keywords : Chronic kidney disease, FGF23, Klotho, Phosphate, PTH


Plan


© 2019  Société francophone de néphrologie, dialyse et transplantation. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 16 - N° 2

P. 83-92 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Métabolisme du sodium : une mise au point en 2019
  • Anne Robert, Lynda Cheddani, Alexandre Ebel, Eve Vilaine, Alexandre Seidowsky, Ziad Massy, Marie Essig
| Article suivant Article suivant
  • L’hypnose Ericksonienne et la méditation pleine conscience : vers une médecine comportementale en néphrologie
  • Angélique Thuillier Lecouf, Ludivine Videloup, Sandrine Letrecher, Clémence Béchade, Marie Recorbet, Valérie Chatelet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.