Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Conditionnement des transplants rénaux sur machine de perfusion - 30/03/20

[41-103-B]  - Doi : 10.1016/S1283-0879(20)87962-1 
T. Prudhomme a, b, c, T. Culty d, G. Karam a, b, J. Branchereau a, b,
a Institut de Transplantation Urologie Néphrologie (ITUN), CHU de Nantes, 44093 Nantes, France 
b Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie (CRTI) UMR1064, Inserm, Université de Nantes, 44093 Nantes, France 
c Département d'urologie, de transplantation rénale et d'andrologie, CHU de Toulouse, 31059 Toulouse, France 
d Département d'urologie, CHU d'Angers, 49933 Angers, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 31 mars 2020

Résumé

L'utilisation des machines de perfusion permet d'améliorer la survie de certains transplants et de diminuer le taux de retard de reprise de fonction. L'utilisation des machines de perfusion hypothermique est recommandée pour les transplants de donneurs « à critères élargis » et est obligatoire pour les transplants de donneurs décédés après arrêt cardiaque. Les donneurs à critères élargis sont définis par un âge supérieur ou égal à 60 ans, ou un âge entre 50 et 59 ans et ayant deux des trois caractéristiques suivantes : hypertension ; créatinine supérieure ou égale à 134 μmol/l ; décès de cause cérébrovasculaire. Plusieurs machines sont actuellement disponibles : les machines LifePort® Kidney Transporter 1.0 et 1.1, et la machine WAVES®. La mise en place des transplants rénaux sur machine de perfusion est simple mais doit être anticipée par l'équipe chirurgicale. La préparation du transplant doit être identique à une préparation pour conservation statique. Néanmoins, il est préférable de préserver des patchs aortiques de grande taille afin de faciliter la mise en place des canules. En l'absence de patch aortique, différentes canules existent afin de s'adapter aux transplants. En cas d'artère rénale calcifiée, il est préférable, dans certains cas, ne pas utiliser de machines de perfusion plutôt que d'entraîner une dissection de l'artère contre-indiquant la future transplantation. En cas d'arrêt inopiné de la machine de perfusion, les transplants sont conservés de manière statique à 4°C, comme s'il avait été décidé de ne pas les perfuser. L'utilisation des machines de perfusion est amenée à se généraliser dans les années à venir, à cause de l'augmentation du nombre de donneurs « à critères élargis » et doit s'intégrer en routine dans les temps du prélèvement multiorganes.


Mots-clés : Machine de perfusion hypothermique, LifePort®, WAVES®, Retard de reprise de fonction, Transplantation rénale


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.