Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ethanolémie positive sans consommation d’alcool chez le sujet vivant : le syndrome d’auto-brasserie. Conséquences cliniques et médico-judiciaires - 18/04/20

Positive blood ethanol concentration without alcohol consumption in the living subject: The auto-brewery syndrome. Clinical and forensic consequences

Doi : 10.1016/j.toxac.2020.03.004 
Marie Martin a, b, , Jean-Claude Alvarez a, b
a Laboratoire de pharmacologie-toxicologie, centre hospitalier universitaire Raymond-Poincaré, AP–HP, 104, boulevard Raymond-Poincaré 92380 Garches, France 
b Inserm UMR 1173, UFR des sciences de la santé Simone-Veil, plateforme de spectrométrie de masse MasSpecLab, université Versailles-Saint-Quentin, 2, avenue de la source de la Bièvre 78180 Montigny-le-Bretonneux, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 18 avril 2020

Résumé

Le syndrome d’auto-fermentation ou d’auto-brasserie est un syndrome rare dans lequel l’ingestion d’aliments riches en glucides entraîne la production endogène d’éthanol par les levures du tractus gastro-intestinal. Ce syndrome a le plus souvent pour origine une pathologie digestive, ou un déséquilibre de la flore digestive. Ce dernier peut être primaire ou secondaire à un traitement par antibactérien favorisant la prolifération des germes fongiques qui vont être responsables de la fermentation des sucres. Les concentrations sanguines d’éthanol retrouvées chez ces patients sont significatives, jusqu’à 4g/L, et peuvent être responsables d’une symptomatologie similaire à celle observée dans l’intoxication aiguë à l’éthanol. La prise en charge des patients repose principalement sur un traitement antifongique visant à restaurer la flore digestive et limiter la fermentation des sucres. Une prise en charge en addictologie peut également être nécessaire chez les patients ayant développé une dépendance à l’éthanol au long cours. En plus des conséquences sanitaires et sociales, le syndrome d’auto-fermentation peut poser des problèmes médico-judiciaires, notamment de conduite en état d’ivresse, malgré l’absence de consommation d’alcool. L’objectif de cette revue est de recenser les cas rapportés à ce jour dans la littérature afin d’améliorer les connaissances sur la physiopathologie, la prise en charge et les conséquences médico-judiciaires de ce syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Auto-brewery syndrome or gut fermentation syndrome is a rare phenomenon in which endogenous ethanol is produced after ingestion of carbohydrates, caused by yeast proliferating in the gastrointestinal tract. This syndrome is often caused by digestive pathology or imbalance in the digestive flora. It can be due to an antibacterial treatment that promotes the proliferation of fungal germs responsible for the fermentation of sugars. The blood ethanol concentrations found in these patients are significant, up to 4g/L and symptomatology is similar to that observed in acute ethanol intoxication. Patient management is mainly based on an anti-fungal treatment aimed to restore the digestive flora and limit the fermentation of sugars. Addiction management may also be necessary in patients who have developed an addiction to ethanol. In addition to health's and social consequences, the auto-brewery syndrome causes medico-legal issues in drivers who are positive to breathalysers and drunk without alcohol. The purpose of this review is to list the cases reported in the literature to improve knowledge about the physiopathology, treatment and forensic consequences of this syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome d’auto-fermentation, Syndrome d’auto-brasserie, Intoxication à l’éthanol, Éthanol endogène, Levures

Keywords : Yeast, Auto-brewery syndrome, Gut fermentation syndrome, Alcohol intoxication, Endogenous ethanol


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.