Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Paludisme grave - 21/04/20

[36-984-B-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(20)74582-2 
F. Bruneel
 Service de médecine intensive réanimation, Centre Hospitalier de Versailles, Hôpital André-Mignot, 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay, France 

Résumé

Avec près de 500 000 décès annuellement en zones d'endémie, le paludisme grave est une priorité de santé publique au niveau mondial. En France et dans les pays non endémiques, le paludisme grave d'importation reste une infection potentiellement mortelle malgré un niveau de soin optimal. La physiopathologie s'articule autour de plusieurs mécanismes dont le plus important est la cytoadhérence des hématies parasitées à l'endothélium vasculaire. Le diagnostic de paludisme grave repose sur la mise en évidence de Plasmodium falciparum (ou beaucoup plus rarement des quatre autres espèces) dans le sang et sur la présence d'au moins un critère clinique ou biologique de gravité comme défini par l'Organisation mondiale de la santé en 2014 et adapté au paludisme grave d'importation en France dans les recommandations pour la pratique clinique revues en 2017. Après l'ère de la quinine, le traitement anti-infectieux du paludisme grave d'importation repose maintenant sur l'artésunate intraveineux chez l'adulte, l'enfant et la femme enceinte. Sur le plan symptomatique, notamment au cours des formes les plus sévères, la prise en charge en réanimation des défaillances d'organes est primordiale et comporte quelques spécificités. À ce jour, aucun traitement adjuvant (incluant l'exsanguino-transfusion) n'a prouvé son efficacité en pratique clinique. Plus en amont, on pourrait diminuer l'impact du paludisme grave par une amélioration de la prévention (chimioprophylaxie, information du grand public) et par une amélioration du diagnostic et du traitement au stade de l'accès palustre simple. Enfin, l'élaboration d'un vaccin progresse mais son efficacité reste encore modeste.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Paludisme, Paludisme grave, Plasmodium falciparum, Artésunate, Réanimation, Coma, Choc, Acidose


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Réanimation et prévention des infections nosocomiales
  • F. Philippart, A. Max, C. Couzigou, B. Misset
| Article suivant Article suivant
  • Intoxication au monoxyde de carbone
  • S. Sivanandamoorthy, P. Meng, N. Heming, D. Annane

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.