Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hypertensions artérielles secondaires d'origine surrénale : hyperaldostéronisme primaire, phéochromocytomes, paragangliomes et syndrome de Cushing - 27/04/20

[11-301-F-10]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(20)79072-8 
A. Buffet a, b, c, d, e, , I. Belmihoub a, d, e, E. Cornu a, e, L. Amar a, c, d, e
a Service d'hypertension artérielle et de médecine vasculaire, Hôpital européen Georges-Pompidou, AP-HP, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
b Service de génétique, Hôpital européen Georges-Pompidou, AP-HP, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 
c Équipe labellisée par la Ligue contre le cancer, Inserm, UMR970, Paris-Centre de recherche Cardiovasculaire, Paris, France 
d Université de Paris, PRES Sorbonne Paris-Cité, Faculté de médecine, Paris, France 
e Centre de référence en maladies rares de la surrénale, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Les hypertensions artérielles (HTA) d'origine surrénale représentent jusqu'à 10 % des cas d'HTA et sont à l'origine d'une morbimortalité importante. Elles nécessitent une prise en charge diagnostique et thérapeutique spécifique. Les trois causes principales qui sont abordées dans cet article sont l'hyperaldostéronisme primaire (HAP), le syndrome de Cushing et les phéochromocytomes/paragangliomes (PPGL). L'hyperaldostéronisme primaire est secondaire à un excès de production d'aldostérone. Il s'agit de la forme la plus fréquente d'HTA endocrine. Son dépistage repose sur la mesure du rapport aldostérone plasmatique sur rénine plasmatique dans des conditions standardisées, notamment après l'arrêt des traitements interférents et en condition de normokaliémie. La stratégie diagnostique repose sur la recherche d'une latéralisation de l'hypersécrétion qui peut être déterminante afin d'orienter la prise en charge thérapeutique (surrénalectomie unilatérale ou traitement médicamenteux spécifique). Le syndrome de Cushing est secondaire à un excès de sécrétion de cortisol. Le dépistage repose principalement sur la mesure du cortisol après un test de freinage minute. La prise en charge dépend de l'étiologie et doit être réalisée par une équipe spécialisée. Enfin, les phéochromocytomes et paragangliomes (PPGL) sont des tumeurs des systèmes ortho- et parasympathiques pouvant sécréter des catécholamines en excès. Leur dépistage repose sur le dosage des métanéphrine et normétanéphrine plasmatiques ou urinaires des 24 heures et sur un bilan d'imagerie conventionnelle et fonctionnelle. Le traitement est le plus souvent chirurgical. Du fait de leur fort déterminisme génétique, une consultation génétique doit être systématiquement proposée. La recherche d'une HTA d'origine surrénale est indiquée devant toute HTA sévère ou résistante, en présence de signes clinicobiologiques évocateurs, ainsi que chez les patients ayant une HTA juvénile. Leurs particularités phénotypiques et leur potentielle sévérité imposent de savoir les évoquer chez tout patient hypertendu.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hypertension artérielle secondaire, Surrénale, Hyperaldostéronisme primaire, Phéochromocytome et paragangliome, Syndrome de Cushing


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hypertension associée aux sténoses de l'artère rénale et aux atteintes rénales parenchymateuses
  • A. Lorthioir, C. Rafat, L. Amar, G. Bobrie, M. Azizi
| Article suivant Article suivant
  • Hypertension artérielle d'origine médicamenteuse et toxique
  • I. Marie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.