Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Leishmanioses en France métropolitaine et en Guyane française - 04/05/20

[90-40-0135-A]  - Doi : 10.1016/S2211-9698(20)92392-0 
L. Lachaud a,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, P. Marty b : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Centre national de référence des leishmanioses, Laboratoire de parasitologie-mycologie, CHU de Montpellier, 39, avenue Charles-Flahault, site Antonin-Balmès, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Laboratoire de parasitologie-mycologie, Hôpital de l'Archet, CHU, CS 23079, 06202 Nice cedex 03, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les leishmanioses diagnostiquées en France métropolitaine et en Guyane française sont des cas de contamination autochtone mais aussi d'importation. Le pourtour méditerranéen de la France est une zone d'endémie de Leishmania infantum responsable de la leishmaniose viscérale (LV). Cette forme clinique demeure principalement une maladie du jeune enfant et de l'immunodéprimé. Les leishmanioses tégumentaires (LT) sont plus fréquemment observées. Ce sont principalement des cas d'origine autochtone en Guyane française due à L. guyanensis et L. braziliensis, en France métropolitaine des cas d'importation de Guyane ou du Maghreb (dus à L. major et L. tropica). Le diagnostic parasitologique repose toujours sur l'examen direct après coloration au May-Grünwald-Giemsa qui met en évidence des amastigotes dans la moelle osseuse (LV) ou dans les prélèvements cutanés ou muqueux (LT). La culture reste l'apanage de quelques centres spécialisés. La Polymerase Chain Reaction (PCR) doit être réalisée systématiquement sur ces mêmes échantillons. Elle augmente nettement la sensibilité diagnostique, est utile pour le suivi thérapeutique et permet dans un second temps l'identification d'espèce de Leishmania, indispensable pour guider la prise en charge thérapeutique des LT. La sérologie doit être demandée simultanément lors d'une suspicion de LV. Elle peut aussi aider en cas de suspicion de LT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Leishmaniose viscérale méditerranéenne, Leishmanioses cutanées, Leishmanioses cutanéomuqueuses, PCR, Sérologie, Examen microscopique direct


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hyperéosinophilie sanguine
  • Patrice Bourée
| Article suivant Article suivant
  • Leishmania infantum agent de la leishmaniose viscérale (LV)
  • Pierre Marty

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.