Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Descriptive data on intracranial hemorrhage related to fatal non-accidental head injury in a pediatric population - 06/05/20

Données descriptives sur les hémorragies intracrâniennes liées à un traumatisme crânien non accidentel létal chez le nourrisson

Doi : 10.1016/j.medleg.2020.04.003 
C. Delteil a, b, , M. Kolopp a, J. Torrents c, V. Hedouin d, L. Fanton e, G. Leonetti a, b, L. Tuchtan a, b, M.-D. Piercecchi a, b
a Forensic Department, AP–HM, La Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille cedex 05, France 
b Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, ADES, Marseille, France 
c Department of Pathology, Aix-Marseille Université, Hôpital Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13005 Marseille, France 
d Forensic Department and Social Medicine, Faculty of Medicine of Lille, 59045 Lille cedex, France 
e Forensic Department, 12, avenue Rockefeller, 69437 Lyon 03, France 

Corresponding author at: Forensic Department, AP–HM, La Timone, 264, rue Saint-Pierre, 13385 Marseille cedex 05, France.Forensic Department, AP–HM, La Timone264, rue Saint-PierreMarseille cedex 0513385France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 06 mai 2020

Summary

The aim was to examine the descriptive data on intracranial hemorrhage related to fatal non-accidental head injury (NAHI) in a pediatric population that had undergone forensic pathological examination. This retrospective and multicentric study included all infants who died because of intracranial hemorrhage attributed to NAHI. Sixty-seven infants were included with a median age of 3.8months. Forty-two percent of infants had been subjected to an isolated shaking incident, and 58% had an identified impact with or without shaking. Twenty-two percent of children had an associated fracture. Thirty percent of infants had a past history of NAHI. There was no significant statistical difference between shaking and impact concerning the gravity of the injuries. We observed considerable variability in the samples available for the forensic pathological expert examination, even though the autopsy was performed in three major French centers.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le but de l’étude était d’étudier les données descriptives sur les hémorragies intracrâniennes liées à un traumatisme crânien non accidentel (TCNA) létal dans la population pédiatrique.

Patients et méthodes

Cette étude rétrospective et multicentrique incluait tous les nourrissons décédés des suites d’une hémorragie intracrânienne attribuée à un TCNA.

Résultats

Soixante-sept nourrissons ont été inclus avec un âge médian de 3,8 mois. Quarante-deux pour cent des nourrissons avaient été victime de secousses isolée et 58 % avaient un impact crânien identifié avec ou sans secousses associées. Vingt-deux pour cent des enfants avaient une fracture. Trente pour cent des nourrissons avaient des antécédents de TCNA. Il n’y avait pas de différence statistique significative concernant la gravité des blessures entre les cas ayant subi un secouement unique de ceux avec un impact. Nous avons observé une variabilité considérable dans les prélèvements disponibles pour l’expertise anatomopathologique.

Conclusion

Une homogénéisation des pratiques est nécessaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Intracranial hemorrhage, Pediatrics, Non-accidental head injury, Abusive head trauma, Cranial impact

Mots clés : Hémorragie intracrânienne, Pédiatrie, Traumatisme crânien non accidentel, Traumatisme crânien infligé, Impact crânien


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.