Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Test de provocation par voie orale aux aliments dans le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA) : étude rétrospective - 11/05/20

Oral food challenge in Food Protein-Induced Enterocolitis Syndrome (FPIES): A retrospective study

Doi : 10.1016/j.reval.2020.01.020 
A. Dieme a, , G. Benoist a, C. Feuillet-Dassonval a, C. Tressol a, A. Valean a, E. Bidat b
a Service de pédiatrie générale, hôpital de jour et consultations asthme et allergies, CHU d’Ambroise-Paré, 9, avenue Charles-de-Gaulle, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
b Cabinet d’allergologie, 60, boulevard Emile-Augier, 75116 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les recommandations de 2017 sur le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA) préconisent un test de provocation orale (TPO) hospitalier en 3 doses équivalentes pour évaluer l’acquisition de la tolérance. Peu d’équipes proposent le protocole unique. Notre but était de décrire notre cohorte et d’étudier la faisabilité et la sécurité du TPO en dose unique.

Méthodologie

Nous avons analysé rétrospectivement les TPO SEIPA dans le service d’Hôpital de jour d’allergologie pédiatrique de l’Hôpital Ambroise Paré, menés entre janvier 2017 et mai 2019. Nous avons comparé les caractéristiques clinico-biologiques des TPO réactogènes (TPO+) et des TPO négatifs (TPO−) et des TPO faits en dose unique (DU), en « quantité normale pour l’âge » et en protocole progressif (PP).

Résultats

Trente-huit TPO ont été faits chez 33 patients avec suspicion de SEIPA principalement pour le lait de vache (42 %), le poisson (15 %) et l’œuf (12 %) et à l’âge moyen de 32 mois. Il n’y avait pas différence clinique et biologique entre les groupes TPO+(16) et TPO(22). Le taux de réactivité était de 27 % pour les TPO en DU (7 sur 26) et de 75 % pour les TPO en PP (9 sur 12). Les enfants TPO+étaient plus jeunes en PP (moyenne de 32 mois contre 58 mois en DU) et présentaient des difficultés à la prise de l’aliment (5 sur 9). 2 enfants en PP ont été hospitalisés (réactions tardives).

Conclusion

Les protocoles DU peuvent être proposés en sécurité pour les TPO SEIPA sous la forme d’une dose de 30 % d’une portion normale pour l’âge par repas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Since 2017, Food Protein-Induced Enterocolitis Syndrome guidelines have recommended a hospital oral food challenge (OFC) in three equal doses, but few teams administer OFC with a single full age-appropriate serving dose of the food. Our aim was to describe our population and study the practicability and safety of single OFC.

Methods

The retrospective study analyzed the FPIES OFC in the Pediatric Allergology Center at the Ambroise Paré Hospital between January 2017 and May 2019. We compared clinical and biological elements between OFCs with reactions (OFC+) and without reactions (OFC−), and between the single-dose protocol (SDP) and the gradual protocol (GP).

Results

Thirty-eight OFC were performed for cow milk (42%), fish (15%) and egg (12%) FPIES in 33 children of mean age 32 months. No clinical or laboratory differences were found between OFC+(16) and OFC(22). In total, 27% of SDP-OFC tests were positive vs. 75% of GP-OFC tests. Children undergoing GD-OFC were younger (32 months, 58 months for GP-OFC) and had difficulty in ingesting food (5 of 9). Two children undergoing GP-OFC had to be transferred to a pediatric unit following delayed reactions.

Conclusion

Single-dose protocols comprising 30% of a normal age-related serving per meal may be safely recommended for OFC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : SEIPA, Enfant, Test de provocation orale, Dose unique

Keywords : FPIES, Child, Oral Food Challenge, Single dose


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 60 - N° 3

P. 131-137 - avril 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effet du tabagisme sur la sévérité, le contrôle et l’évolution de l’asthme allergique
  • A. Ben Saad, R. Kadoussi, A. Migaou, S. Cheikh Mhamed, N. Fahem, N. Rouatbi, S. Joobeur
| Article suivant Article suivant
  • Questionnaire d’aide au diagnostic des allergies alimentaires IgE-médiées de l’enfant
  • A. Nemni, P. Tome, C. Billard-Larue, T. Guiddir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.