Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prise en charge des symptômes du bas appareil urinaire postprostatectomie - 11/05/20

[18-207-D-31]  - Doi : 10.1016/S1762-0953(20)73642-3 
T. Tricard , V. Gaillard, C. Saussine, P. Munier
 Service de chirurgie urologique, Nouvel Hôpital civil, 1, place de l'Hôpital, 67000 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 12 mai 2020

Résumé

Les symptômes du bas appareil urinaire (incontinence urinaire [IU], obstruction sous-vésicale [OSV], douleurs pelviennes) constituent des complications non rares de la prostatectomie totale. L'IU peut être secondaire à une atteinte sphinctérienne, à un dysfonctionnement vésical ou à l'association des deux. Son incidence rapportée dans la littérature est variable mais les dernières publications indiquent un taux d'incontinence définitive après prostatectomie totale de moins de 10 %. Les modifications de la technique chirurgicale se poursuivent afin d'améliorer ce taux. Le traitement de l'IU peut être conservateur (expectative, l'utilisation de produits absorbants, modifications des habitudes de vie, les traitements médicamenteux ou la rééducation fonctionnelle périnéale). En l'absence de récupération suffisante après un délai d'environ un an, le traitement est chirurgical avec les injections péri- ou intra-urétrales dont fait partie la prometteuse thérapie cellulaire, les bandelettes sous-urétrales, les ballons périurétraux et le sphincter artificiel urinaire. L'OSV est le plus souvent le fruit d'une sténose de l'anastomose vésico-urétrale mais peut tout aussi bien être secondaire à une sténose urétrale. Le traitement est dans la majorité des cas endoscopique et peut nécessiter l'adjonction d'autodilatations d'entretien, voire d'urétroplasties. Les douleurs périnéales postprostatectomie sont rares mais très invalidantes pour les patients. La prise en charge doit être précoce et multidisciplinaire (algologue, kinésithérapeute, radiologues interventionnels, etc.) et le traitement doit s'envisager dans le cadre d'une prise en charge « multimodale ».


Mots-clés : Incontinence urinaire, Obstruction sous-vésicale, Sténose urétrale, Sténose anastomose vésico-urétrale, Douleurs pelviennes, Prostatectomie totale, Cancer de la prostate, Traitement de l'incontinence urinaire


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.